Biathlon : « Ce podium il est pour lui », Fabien Claude rend hommage à son père disparu au Québec dans l’accident de motoneige

SPORT D'HIVER Le Français a signé son plus grand exploit en Coupe du monde alors qu’il avait appris quelques heures auparavant que son père faisait partie des disparus dans l’accident

J.L.

— 

Fabien Claude a terminé sur le podium de l'individuel en Slovénie.
Fabien Claude a terminé sur le podium de l'individuel en Slovénie. — Christof STACHE / AFP

C’est une information sidérante, que l’on a découverte à la toute fin de la course individuelle de Pokljuka en Slovénie, alors qu’on se félicitait de la performance incroyable de Fabien Claude, auteur de son premier podium en Coupe du monde derrière Johannes Boe et Martin Fourcade. Le père du Vosgien, Gilles Claude, un artisan menuisier de 58 ans (aussi papa de Florent, 35e de la course en Slovénie) fait partie des cinq personnes disparues dans l’accident de motoneige au Québec mardi soir, quand la glace a cédé sous le poids des engins dans cette région très inhospitalière.

Les deux frères étaient au courant depuis la veille, mais ils ont tout de même choisi de s’aligner au départ, avec bonheur, puisque Fabien a signé la meilleure performance de sa jeune carrière. « J’avais tellement de choses dans la tête depuis hier soir. Je suis content de lui rendre hommage de cette façon. Ce podium il est pour lui, je suis sûr qu’il est fier de nous où il est », a-t-il confié à la chaîne l’Equipe, évidemment très ému. Son frère Florent aussi a pu articuler quelques mots ​ : « C’était important pour nous de partir, de faire du mieux possible pour lui rendre un dernier hommage ».

Au courant du drame, comme tout le staff des Bleus, Fourcade a eu une grosse pensée pour ses deux potes après la course : « Ce serait mentir de savoir qu’il ferait cette performance, mais au-delà du sport, c’est l’aventure humaine qui est importante. Je suis fier de Fabien, de l’équipe, on réalise tous une belle course, on avait à cœur de faire ça pour eux, pour leur famille. C’est sûr que tout le monde est fier de lui. C’était pas facile de prendre le départ aujourd’hui. »