Dakar 2020: Paraplégique et pilote de buggy, Axel Alletru ou l'exemple de la résilience

RALLYE RAID Privé de l’usage de ses jambes depuis dix ans, Axel Alletru a réussi le pari de s’aligner sur le Dakar avec les pilotes valides

Joséphine Laurette (avec F.L)
— 
Axel Alletru aux commandes de son buggy
Axel Alletru aux commandes de son buggy — Nablezon
  • Le Nordiste Axel Alletru s’alignera pour la première fois de sa carrière sur le Dakar 2020.
  • Un véritable exploit pour ce jeune homme de 29 ans devenu paraplégique après une chute de motocross en 2010.
  • Il raconte son incroyable résilience.

C’est le genre de type qui force le respect. Le genre de mec auquel on pense quand on veut relativiser ses problèmes. Car le destin n’a pas épargné Axel Alletru. Le Nordiste sera l’une des attractions du Dakar 2020 qui démarre ce dimanche 5 janvier en Arabie Saoudite. S’il ne fait pas partie des favoris, le pilote de buggy de 29 ans a une résilience incroyable qui peut lui faire déplacer des montagnes. Promis à une grande carrière de motocross, celui qui était vice-champion du monde junior de la discipline a vu son destin basculer le 27 juin 2010, le jour où il est devenu paraplégique.

« J’ai fait une chute lors du Grand Prix de Lettonie qui m’a fait perdre l’usage de mes jambes. Les médecins m’ont alors prédit que j’aurais un fauteuil roulant à vie. Mais j’ai fait deux ans de rééducation à Lille et j’ai réussi à récupérer mes quadriceps et mes psoas ce qui me permet aujourd’hui de me mettre debout avec des béquilles et des attelles. Je peux marcher 1,2 voire 3 kilomètres. Ma grande victoire a été de pouvoir remarcher non pas par miracle, mais parce que j’ai récupéré une petite partie de mes jambes que j’ai pu exploiter à son maximum », raconte Axel.

Il rate les Jeux Paralympiques de Rio sur un nouveau coup du sort

Avoir fait mentir les médecins n’est pas le seul fait d’armes du champion. Obligé de changer de vie, le jeune homme s’est relancé dans le sport pour se reconstruire. Fini le motocross, place à la natation handisport où l’athlète va collectionner les médailles. « Il a fallu accepter de recommencer de zéro, de réapprendre à nager qu’avec la force des bras. De là, j’ai construit une équipe et on est devenu douze fois champion de France et vainqueur des European Master Games », détaille le champion handisport.

Mais à deux mois d’atteindre son rêve de participer aux Jeux Paralympiques de Rio 2016, le destin lui joue encore un mauvais coup. Au dernier moment, Axel Alletru est basculé dans une catégorie de handicap moins élevée. « Il y a un quiproquo car on me voit debout. Mais dans l’eau, je n’ai aucune propulsion. Sauf qu’il y a tellement eu d’abus dans le passé qu’on m’a changé de catégorie et je me suis retrouvé avec des gens aux handicaps beaucoup plus légers. » Du coup, pas de qualif, pas de Jeux et plus de moral.

Des pédales adaptées pour conduire sur le Dakar

Mais avec ce nouveau coup d’arrêt, Axel Alletru dit stop au handisport. Son prochain défi, il ira le chercher dans un sport valide. C’est comme ça que son projet de participer au Dakar 2020 est né. « Plus que d’être champion paralympique, je me suis dit que le plus important était d’inspirer d’autres gens et de redonner de l’espoir ».

Après s’être testé sur le rallye du Maroc, Alletru s’est convaincu qu’il pouvait rouler pendant deux semaines et 8.000 kilomètres sur le sable saoudien. Accompagné par une équipe de Nordistes expérimentés et François Béguin son copilote belge, il bénéficiera d’une assistance médicale sur le parcours mais ce sera bien lui qui pilotera le buggy au moyen de pédales adaptées.

C'est ce buggy qu'Axel Alletru pilotera pendant le Dakar
C'est ce buggy qu'Axel Alletru pilotera pendant le Dakar - TB Press

« J’accélère du pied droit et je freine du pied gauche. J’ai une pédale clipsée sur l’accélérateur et une pédale de frein beaucoup plus large. Ça me permet d’avoir un poste presque valide sans avoir les commandes au volant. Même si je n’ai pas de sensibilité dans les jambes, je préfère avoir cette conduite au pied », détaille Axel Alletru

Transmettre un message d’espoir

Ce projet de 300.000 euros porte aussi un message sur les réseaux sociaux. Via le hashtag #Jepeux2020, le Nordiste veut pousser les gens à se dépasser. Une philosophie qu’Axel transmet depuis plusieurs années en tant que conférencier pour des entreprises ou des institutions.

A travers son exemple, il cherche à montrer à tous ceux qui ont des coups de moins bien qu’on peut toujours s’en sortir. « Je reçois énormément de messages de gens qui me remercient de leur apporter de l’énergie. Ça peut être un malade du cancer, une femme battue, un divorcé voire un enfant qui a eu un 9/20 à l’école ».

Des gens en difficulté qui risquent d’être encore bluffés par la volonté du Nordiste qui ne visera pas la victoire au général mais rêve de tirer son épingle du jeu lors de certaines étapes. Même si être au départ de ce Dakar est déjà un immense succès.