OL-Toulouse : Rudi Garcia satisfait d’avoir « produit du jeu », Antoine Kombouaré « n’aime pas certaines attitudes » de ses joueurs

FOOTBALL L’OL s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue en dominant le TFC (4-1) ce mercredi

Au Parc OL, Manuel Pavard

— 

Martin Terrier savoure son but, lui qui n'avait plus marqué depuis longtemps.
Martin Terrier savoure son but, lui qui n'avait plus marqué depuis longtemps. — AFP

Une victoire maîtrisée et rassurante d’un côté, une défaite logique et inquiétante de l’autre. Sans surprise, les réactions des Lyonnais et des Toulousains étaient diamétralement opposées et conformes à leurs prestations respectives, ce mercredi soir, à la sortie de ce quart de finale de Coupe de la Ligue remporté par l’OL (4-1).

« C’est l’objectif atteint, on gagne, on met des buts et on se qualifie », a ainsi déclaré en préambule Rudi Garcia, qui s’est félicité d’avoir « produit du jeu » et d’avoir ainsi « posé des problèmes tactiquement à Toulouse ». Si le coach lyonnais « se serait bien passé de prendre ce but en début de seconde période », il a apprécié les performances de plusieurs de ses joueurs, distribuant les bons points à des éléments qui ne figurent pas toujours parmi les cadres du onze rhodanien.

Jean Lucas « va de l’avant, récupère des ballons, les utilise bien »

« Bertrand Traoré, en l’absence des deux blessés, fait partie de ceux qui doivent prendre des responsabilités et tirer l’équipe vers le haut », a-t-il rappelé, avant de saluer notamment le match de Jean Lucas. Le milieu brésilien « va de l’avant, récupère des ballons, les utilise bien, c’est intéressant », a souligné Rudi Garcia.

Les jeunes Rayan Cherki et Amine Gouiri ont également reçu les éloges de leur entraîneur pour avoir « fait de bonnes choses ». « Je me suis senti bien ce soir, a indiqué ce dernier en zone mixte. On a essayé de pas mal combiner notamment avec Rayan et Martin. Il y a de la concurrence, je prends le temps de jeu qu’on me donne et j’essaye d’être performant. » Enfin, Rudi Garcia a « bien aimé Maxwell Cornet à qui [on] a demandé d’être arrière gauche ».

« Ça faisait un moment que je n’avais pas marqué, c’est bon pour la confiance »

Quant à Martin Terrier, celui-ci était très content d’avoir clôturé la marque en fin de partie. « Ça faisait un moment que je n’avais pas marqué, c’est bon pour la confiance », a savouré le milieu de l’OL, avant de conclure en plaisantant : « Maintenant, il ne me manque plus qu’un but en L1. »

Du côté du TFC, l’ambiance n’était évidemment pas la même après cette huitième défaite d’affilée toutes compétitions confondues. « Je n’ai pas aimé ce match », a reconnu Antoine Kombouaré, avant de sortir la sulfateuse contre ses joueurs : « J’attendais beaucoup mieux de mon équipe, il y a des attitudes que je n’aime pas. C’est bien d’avoir une équipe jeune mais il faut courir plus, mettre plus d’engagement dans les duels. »

« Cette coupe-là est loin derrière nous, ce n’est pas plus mal », avoue Kombouaré

Fidèle à sa réputation, le technicien kanak a estimé qu’il fallait « faire plus au niveau de l’agressivité et de la mentalité sur un terrain ». « Quand vous êtes sur le reculoir et attentistes, vous prenez des vagues et vous prenez quatre buts », a-t-il affirmé. Le coach toulousain va également croiser les doigts pour « Wesley Saïd, victime d’une entorse au genou », qui va rejoindre Max-Alain Gradel et d’autres partenaires à l’infirmerie.

On l’aura compris, pour le TFC, l’essentiel n’était pas là mais sera plutôt samedi avec « un difficile déplacement à Nice » en championnat. Antoine Kombouaré l’a d’ailleurs avoué sans ambages après-match : « Maintenant cette coupe-là est loin derrière nous, ce n’est pas plus mal ! » Difficile de faire plus clair.