Losc-Brest : Petit à petit, Lille se refait son nid en haut de la Ligue 1

FOOTBALL Vainqueur de Brest vendredi soir (1-0), Lille a enchaîné un troisième succès d'affilée en championnat qui lui permet de monter provisoirement sur le podium

Francois Launay

— 

La joie des Lillois après l'ouverture du score
La joie des Lillois après l'ouverture du score — AFP
  • Vainqueur de Brest (1-0) vendredi, Lille a remporté ses trois derniers matchs de championnat. 
  • Une série qui lui permet de monter provisoirement sur le podium. 
  • Intraitable à domicile, le club nordiste est presque sur les mêmes temps de passage de sa formidable saison dernière

Une semaine au plus que parfait. Trois matchs, trois victoires sur le même score (1-0) et revoilà le Losc en haut de la Ligue 1. En s’imposant contre Dijon (1-0) le 30 novembre, à Lyon mardi et enfin contre Brest ce vendredi, le Losc s’est complètement relancé en championnat et même installé provisoirement sur le podium. Si Bordeaux ne s’impose pas dimanche à Marseille, Lille sera troisième de Ligue 1 à l’issue de la 17e journée.

Impensable il y a encore dix jours quand les Nordistes se lamentaient avec un seul succès sur la période octobre-novembre. Depuis, le Losc s’est débarrassé de la Ligue des champions, a repris un système tactique mieux adapté (4-2-3-1) et a retrouvé des joueurs en pleine forme.

Renato Sanches, le joueur qui incarne le renouveau lillois

« On a rectifié beaucoup de choses depuis quelques jours. Il y a des joueurs qui reprennent confiance, d’autres qui sont mieux physiquement. On a un effectif assez complet. On arrive à enchaîner et à mettre en place une ossature d’équipe avec des principes simples mais précis. Les joueurs s’y retrouvent » se réjouit Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

Celui qui incarne le mieux ce renouveau lillois s’appelle Renato Sanches. Recruté à prix d’or cet été (20 millions d’euros), le milieu portugais n’avait pas encore exprimé son potentiel à cause de blessures et de méforme. Mais depuis une semaine, il est titulaire à chaque match, rayonne et bonifie le jeu lillois. « Je m’améliore à chaque match. C’est très important pour moi. Il a fallu que je m’adapte. Je me sens mieux, j’ai bien récupéré de mes blessures et je me sens bien ici », confie le milieu portugais.

Un temps de passage quasiment similaire à celui de l’an passé

Avec sa pépite retrouvée et l’efficacité toujours aussi redoutable d’Osimhen, auteur de son 9e but en 16 matchs vendredi, Lille peut voir loin. Moins flamboyant et moins surprenant que la saison passée, le club nordiste est pourtant quasiment dans les mêmes temps de passage que la bande à Pépé. L’an passé après 17 journées, Lille était 2e avec 31 points.

Cette saison, il est 3e avec 28 points mais cinq matchs de Ligue des champions en plus dans les jambes. « Mes joueurs sont récompensés du travail fourni, de leur investissement, de leur état d’esprit Je ne veux pas faire de comparaisons par rapport aux temps de passage car les saisons ne se ressemblent pas. Mais ce qui fait la différence, c’est sûrement notre parcours à domicile », poursuit Galtier.

Un parcours quasi parfait à domicile

Seule équipe de Ligue 1 encore invaincue sur ses terres, le Losc a pris 23 points sur 27 possibles (7 victoires et 2 nuls) au stade Pierre Mauroy. Le tout sans forcément maîtriser tous ses matchs. Ce qui prouve que cette équipe a de la marge. Débarrassé de l’Europe, le club nordiste va revenir à un rythme d’un match par semaine en deuxième partie de saison. Lille est déjà sur le podium alors qu’il n’a pas encore accéléré. De quoi faire peur à tous ses concurrents du haut du tableau.