FC Nantes : Le dossier Ben Arfa (qui ne fait pas du tout l’unanimité en interne) refermé ?

FOOTBALL Le président Kita rêvait de recruter l’ancien milieu de terrain international, qui est libre

David Phelippeau

— 

Hatem Ben Arfa sous le maillot rennais.
Hatem Ben Arfa sous le maillot rennais. — DAMIEN MEYER / AFP
  • Le président Kita voulait faire venir le milieu de terrain Hatem Ben Arfa, qui est libre.
  • L’ancien Rennais n’a pas répondu à la deuxième offre du FC Nantes.
  • La direction a donc décidé de refermer un dossier (selon Ouest-France), qui ne plaisait pas beaucoup au staff technique.

Le dossier aura tenu en haleine les supporters nantais depuis jeudi soir, moment de la révélation de l’intérêt de Nantes pour Hatem Ben Arfa. Selon Ouest-France, la direction du FC Nantes a décidé de stopper les négociations ce dimanche avec le clan de l’ancien Rennais, libre de tout contrat. Contacté par 20 Minutes dimanche en milieu d’après-midi, Michel Ouazine, conseiller de Ben Arfa, n’a pas souhaité faire de commentaires. Tout comme la direction du FCN.

Le joueur avait refusé une première offre transmise par le FCN en fin de semaine. Le président Kita lui avait soumis une deuxième proposition vendredi. Ben Arfa, qui aurait pourtant fait part de son enthousiasme pour le projet nantais à des proches, avait demandé quelques heures de réflexion et devait donner sa réponse dans la journée de samedi. Finalement, elle n’est jamais venue, semant le doute sur la volonté du joueur de rejoindre le club nantais. Le dossier semble avoir bloqué sur la question financière (salaire et prime à la signature). L’ancien international, bientôt âgé de 33 ans, touchait 360.000 euros à Rennes, son dernier club. La direction nantaise ne voulait pas faire de surenchère pour un élément n’ayant plus joué de match officiel depuis près de cinq mois.

Ben Arfa, le joueur du président Kita

Qui a eu l’idée de faire venir Ben Arfa à Nantes ? C’est le président Waldemar Kita en personne. « C’est son dossier », reconnaissait en fin de semaine un proche du vestiaire. WK songe au joueur depuis plusieurs semaines déjà. Mercredi, il avait réussi à convaincre son entraîneur Christian Gourcuff, pourtant pas emballé au départ par un joueur escorté d’une réputation d’élément compliqué à gérer.

En attendant, le silence du joueur depuis presque deux jours, qui semble signifier la fin du dossier, n’est pas pour déplaire en interne au FCN. Staff technique et cellule de recrutement n’ont jamais vraiment validé la piste Ben Arfa. Certains ont même dissuadé la direction nantaise de le faire venir. Christian Gourcuff, fraîchement intronisé manager général du FCN, n’aurait pas voulu ternir ses excellentes relations avec le président Kita et aurait fini par se laisser séduire par l’idée de recruter un joueur, bourré de talent et évoluant à l’instinct.

Gourcuff agacé par ce sujet après la défaite bordelaise

Le Breton avait même eu Ben Arfa au téléphone jeudi. Les deux avaient parlé du positionnement sur le terrain de l’ancien Lyonnais et Marseillais. Gourcuff aurait envisagé de lui donner les clés offensives de l’équipe. Vendredi, le technicien avait confié qu’il n’avait « pas de rejets » sur ce dossier. Plus pour ne pas froisser son président que par conviction, estime-t-on en interne.

Dimanche, après la défaite (2-0) à Bordeaux, le président Kita n’a pas voulu s’exprimer et a renvoyé les médias vers Christian Gourcuff concernant ce dossier. Lequel a semblé très agacé : « Ecoutez, je sors d’un match perdu après lequel je suis particulièrement énervé donc ne m’énervez pas de manière supplémentaire avec ça ! »