Ligue 1 : Précieux contre Nice avec le RC Strasbourg, Lebo Mothiba semble enfin revenu à un niveau correct

FOOTBALL Maladroit depuis le début de la saison, le Sud-Africain a enfin réalisé un bon match avec le Racing, samedi contre Nice (1-0). Même sans marquer

Thibaut Gagnepain

— 

Lebo Mothiba a signé son meilleur match avec le Racing cette saison, samedi contre Nice.
Lebo Mothiba a signé son meilleur match avec le Racing cette saison, samedi contre Nice. — Jean-Francois Badias/AP/SIPA
  • Lebo Mothiba a failli marquer mais a raté la cible. Mais faut-il uniquement retenir cette action de son match contre Nice ? Pas sûr.
  • Le Sud-Africain a délivré une passe décisive, sa première de la saison.
  • Surtout, il a beaucoup pesé, s'est battu, conséquence d'un renouveau physique.

Les plus ronchons ne retiendront que son vilain raté samedi soir. C’était à la 39e minute de jeu. Sur un centre parfait d’Anthony Caci, Lebo Mothiba se retrouve seul au deuxième poteau. Le but est proche… sauf que l’attaquant s’excentre sur son contrôle de la poitrine et se retrouve en angle fermé. Frappe au-dessus du but et râle du public de la Meinau qui voyait déjà son Racing mener 2-0 contre Nice.

Mais il y avait donc bien 1-0 à ce moment-là. Grâce, en partie, à Mothiba. On vous refait l’action comme s’y vous étiez, sans les images hein : Thomasson à l’entrée de la surface écarte pour Simakan qui centre pour le Sud-Africain. Raté à suivre ? Ben non. L’ancien lillois remise alors intelligemment de la tête pour Thomasson qui propulse le ballon au fond. Et voilà donc la première passe décisive de la saison du Bafana Bafana !

« Il commence à reverdir »

« C’est comme un but pour moi », rigole-t-il, conscient d’avoir traversé près de quatre mois compliqués depuis son retour de la Coupe d'Afrique des Nations, début août. Compliqués c’est peu dire. Lebo Mothiba est souvent apparu à côté de ses pompes sur ses neuf premières apparitions en Ligue 1 de la saison. La pire ? Sa titularisation contre Monaco, où il avait enchaîné les mauvais choix.

« Je l’avais sorti à la mi-temps et il n’avait rien dit », se souvient son entraîneur, Thierry Laurey. « Il a bossé et ce soir (samedi), il a fait ce qu’on attendait de lui. Il était revenu de la CAN lessivé et là, il commence à reverdir. C’est un peu bizarre de dire ça en automne, non ? »

« Je suis relax, au calme »

Oui mais ça résume plutôt bien la performance du natif de Johannesbourg contre Nice. Outre son gros raté face au but et sa passe décisive, le n°12 strasbourgeois a multiplié les courses et les efforts. Créé des brèches. Percuté. Et a fatigué la défense niçoise avec son acolyte de devant, Ludovic Ajorque.

« Il va bientôt retrouver le chemin des filets, veut croire le Réunionnais. Ne vous inquiétez pas ! », A côté de lui, Mothiba ne l’est visiblement pas. Comme toujours, il a le sourire. « Je suis relax, au calme, sourit-il. J’ai la confiance de l’équipe, du coach, ça va venir. » Il n’a plus de temps à perdre. La saison passée à pareille époque, il en était déjà à six buts. Et le Racing était bien plus haut que sa 17e place actuelle.