Coupe du monde de rugby: La belle entame japonaise contre la Russie à revivre en direct comme à la maison (30-10)

RUGBY Le pays organisateur ouvre les hostilités face à un adversaire qui a beaucoup de chances d'être là

N.C., J.L.

— 

Kotaro Matsushima a inscrit deux essais lors du match Japon-Russie en ouverture du Mondial de rugby.
Kotaro Matsushima a inscrit deux essais lors du match Japon-Russie en ouverture du Mondial de rugby. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

FINITO A TOKYO. Le Japon a réussi son entame, avec victoire + bonus, mais probablement face à l'une des équipes les plus faibles du plateau, à qui même la France aurait passé 50 points. On attendra donc avant de s'enflammer. La bise tout le monde, RDV 6h45 demain pour Australie-Fidji. 

77e: Ca se tire tout doucettement cette histoire. Pas entièrement convaincu que le vainqueur du Mondial se trouve sur le terrain, si vous voulez mon avis d'expert Cnews. 

74e: Allez le coup de sifflet de Nigel Owens qui nous prive d'un nouvel essai au large pour une raison qui m'échappe encore. Un en avant? mouais il le touche avec la tête

71e: Je découvre en allant voir sa fiche Wiki qu'il a fait une année en juniors au Stade Toulousain, en 2011-2012. Si si. 

70eMATSUSHIMA LE TRIPLE. Bababam. Il a passé tout le monde en revue de Vladivostok à Moscou, il des cannes le petit. 

68e: Mais oui la rentrée de Sytchev pour la Russie ! Comme aux plus belles heures du Vélodrome. «Sytchev, lalala, lalala, lalala». 

67e: Est-ce qu'il se passe quelque chose sur le terrain ? Absolument pas. Est-ce que je commence à avoir un peu faim ? Oui tout à fait (pas de lien de cause à effet bien sûr). 

64e: Oh elle est belle celle-là. Tamura rentre une pénalité des 40 mètres. +13 à un quart d'heure de la fin, le Japon semble à l'abri. 

63e: Aie la migraine ophtalmique pour papa. Trois en-avants d'affilée en à peine 5 secondes, mes yeux ont pas supporté. Il était temps d'arrêter le massacre et de revenir à la faute oui, merci Nigel. 

61eFace aux poteaux, c'est cadeau pour Kushnarev​. 20-10. 

60e: Allez la pénalité pour les Ours (pas ma faute c'est leur surnom). Ça va faire trois points ça. 

58e: Ils tiennent le ballon les Russes quand même au coeur de cette seconde période. Je pensais qu'ils allaient craquer mais non, ils seront à la baston jusqu'au bout. Le 7, Gadzhiev, est une sacrée machine. 

56eLes Russes qui viennent mourir à 50 centimètres de la ligne noooon. C'était parti d'une belle course de Golonitsky, mais Gadzhiev s'est mis à la faute en conservant le ballon au sol après. Dommage. 

55e: Mêlée à 5 mètres pour les Russes, qui repartent au turbin. C'est le moment où jamais si on veut un poil de suspense pour la fin de match. 

54e: Pouah le champ de bataille. Owens siffle une faute japonaise et tout le monde met deux minutes à se relever. 

53e: La charge de Bezoukhov* après une bonne combinaison en touche ! Ils sont à 5 mètres de la ligne allez allez.

52e: Les Russes commencent à être carbo, ça se voit. Ils se bagarrent avec ce qu'ils ont, mais j'ai comme l'impression que cette seconde période va être longue. 

50e: Très, très belle moustache de l'arrière russe, Artemiev. Il aurait pu venir au mariage où j'étais ce week-end, y'avait un thème années 20 il aurait été parfait (avec un petit chapeau quand même).

48e: Transformation loupée en revanche. On en reste à 20-7. 

47e: LE TROISIEME POUR LE JAPON ! Labuschagne arrache un ballon dans les mains d'un deuxième ligne russe au niveau de la ligne médiane et il va conclure tout seul comme un grand. 

44eÇa passe facile pour Tamura, face aux poteaux. Le Japon fait le trou, 15-7. 

43e: Pénalité pour les Japonais, qui vont prendre les points maintenant qu'ils sont devant. 

42e: Le 14 russe, il joue chaussettes baissées tranquillou. Le mec se croit au Mondial 86. 

41eON EST REPARTI. 

13h42: Je profite de la pause pour vous inciter à aller jeter un oeil à notre supplément sur la Coupe du monde. Présentations des 31 Bleus en 31 anecdotes, fiches maison de leurs adversaires, papiers sur les favoris et calendrier de la compétition... Il y a tout ce qu'il faut dedans (sans être trop long non plus). Allez-y ! C'est par ICI

40eEssai transformé, et sur ce, Mi-TEMPS. Les Japonais sont devant mais ça a été trèèèèsè compliqué. On peut penser qu'ils ont fait le plus dur, quand même. 

39eL'ESSAI DE MATSUSHIMA ! Cette fois c'est bon c'est sûr. Sacré joueur quand même que cet ailier. 

38e: Le (grand) maul qui avance, qui avance, pour le Japon. Mais les Russes sautent sur tout ce qui bouge en défense, même au bout de la 12e phase de jeu, c'est impressionnant. 

37e: On rigole on rigole, mais avec tout ça la Russie est toujours devant, alors qu'on approche de la mi-temps. Qui l'eut cru ?

35e: ET NON ! Refusé ! En fait, c'est pas qu'il a mis le pied en touche avant, c'est qu'il a lâché le ballon juste avant d'aplatir. Bon, c'est un peu dur parce que ça se joue au millimètre, mais c'est la rrrrrrrrègle. 

35eLE DOUBLE POUR MATSUSHIMA ! A l'arrache, d'un main, avant de se faire envoyer valser en touche. Owens va vérifier mais a priori c'est bon je pense. 

34e: Pouah Tupou qui passe encore au travers sur une réception. A la place des Russes je taperais que des chandelles, sur un malendu y'aura bien un ou deux essais à aller marquer dans le lot.

32e: Le demi de mêlée russe s'est pris un cargo japonais en plein poire après un petit coup de pied alors qu'il avait rien demandé. #lesvaleurs

29e: Mais oui c'est beau ça !! Petit jeu au pied de Koutouzov*, passe sur le premier appui de Rostov* et Bolkonsky* qui perce mais se fait reprendre à l'entrée des 22. Ça méritait d'aller plus loin.
*noms non contractuels

27e: «Thank you very much». Et en plus il est poli Nigel quand il voit un joueur qui n'avait rien à faire là se retirer du ruck. 

26e: Rho mais ils arrivent à se mettre en difficulté tout seul comme des grands les Japonais c'est abusé. A ce compte là il est loin d'être gagné ce match. 

24e: Et l'essaiiiiiii en fin de séquence... mais il est refusé, y'a un en-avant qui traîne je crois bien. 

23e: La charge japonaise plein axe ! Les Russes s'y attendaient pas (c'était plus par les airs avant) c'était porte ouverte du coup. 

20e: Finalement il dominent pas tant que ça les Japonais. Je pensais que ça serait la déferlante mais pas du tout. Ils font tellement d'erreurs individuelles, on dirait l'équipe de France c'est dire. 

17e: C'est pas non plus la folie folie au niveau du jeu ce début de match. On profite plus des faiblesses de l'autre qu'autre chose pour gagner du terrain. Genre là le Matsushima qui fait n'importe quoi et qui donne un super ballon à jouer aux Russes dans ses 22. 

15e: C'est bon, Mondial réussi pour les Russes. 

 

14e: On sent que ça y est, les Japonais sont enfin entrés dans leur match. Ça sent l'avalanche si vous voulez mon avis. 

12e: Non transformé. Les Russes restent devant (mais pour combien de temps?)

11eESSAI JAPON. Suite à cette touche, belle séquence et Matsushima qui conclut côté opposé. Magnifique passe dans le dos du numéro 13 au passage. 

10e: Et oui Davydov obligé de garder le ballon 10 ans sur un repli parce que sinon c'était essai japonais. Penalité bien sûr, le Japon décide de jouer en touche. 

9e: Bon, au moins cet essai a réveillé les Japonais. Le jeu s'installe dans le camp russe à présent. 

7e: C'est transformé, et ça fait 7-0 pour les Russes, qui sont très très bien entrés dans ce match. Ou alors ce sont les Japonais qui sont très nuls. Un peu des deux sûrement. 

5eESSAI RUSSE ! Mais oui ! Les Japonais ont pas encore vu le ballon c'est ouf, on s'attendait pas du tout à ça. L'arrière se loupe à la réception d'une chandelle et le dénommé Golonitsky en profite pour scorer. 

4e: Popopo les Japonais à deux doigts de prendre un essai casquette avec un renvoir contré dans la zone d'en but. Heureusement pour eux y'avait un en-avant qui traînait au début de l'action. 

2e: Mais oui les Russes qui mettent une grosse pression d'entrée. Deux bons lancers à jouer dans les 22 déjà. 

1èreGOOOOO pour cette coupe du monde de Rugby. 

12h47: Ah si en fait je connais quelqu'un sur la pelouse > Nigel Owens, l'arbitre. 

12h45: OUI LA PUB JUSTE AVANT LE COUP D'ENVOI. Ça nous avait manqué ou pas ? 

12h42: Très bel hymne japonais a capella. Suivi de celui de la Russie, je viens bien sûr parler du fameux Государственный гимн Российской Федерации, Gossoudarstvennyï gimn Rossiïskoï Federatsii que tout le monde connaît. 

12h40: Les joueurs sortent des vestiaires. Evidemment, je vous rassure, j'en connais pas un.

12h37: Les Japonais, eux, vont essayer de retrouver la passion de 2015, quand ils avaient battu l'Afrique du sud à la surprise générale. Un exploit resté sans lendemain, on ne peut pas dire que le rugby ait pris une place prépondérante au Japon depuis. Même si on voit un bel enthousiasme pour la compétition depuis quelques jours. 

12h34: Pour parler un peu de ce match, on peut dire que le Japon part largement favori face à la Russie, qui va disputer seulement son deuxième Mondial après 2011 (zéro victoire). Pour vous situer le niveau, les Russes viennent de prendre 85 points face à l'Italie le mois dernier. 

12h32: Plus que 15 minutes de pub avec Stéphane Bern qui nous vend son Loto du patrimoine et on est bon pour LE PREMIER MATCH DE CETTE COUPE DU MONDE. 

12h27: Oulala ils ont trouvé deux supporters japonais qui chantent «Allez les Bleus». Un moment de grâce. 

12h22: Avant ça, on avait eu droit à la traditionnelle cérémonie d'ouverture. L'occasion de revoir ce bon vieux Richie McCaw. Toujours un plaisir (c'est faux).

 

12h18: Y'a du micro-trottoir au marché d'Oloron où des gens croient en l'équipe de France. C'est beau. 

12h16: On est en train de se faire le JT de Jean-Pierre dans l'attente du coup d'envoi. Je peux vous dire qu'on vibre déjà. 

11h45: Konnichiwaaaaaaaaaaaa, comme dirait le commissaire Gibert. J’espère que vous êtes prêts à vibrer avec nous pendant le mois et demi qui vient. Des lives, des pulitzers de notre envoyé spécial auprès des Bleus et de notre correspondant sur place, des rebonds aussi saugrenus que possible, des critiques sur l’arbitrage… bref, vous serez bien au chaud pour passer sur l’automne sur 20minutes.fr. On commence cette orgie d’en-avants par un petit Japon-Russie pour initiés après la cérémonie d’ouverture.

Les résultats de la coupe du monde de rugby 

Le classement de la coupe du monde de rugby

C’était il y a quatre ans presque jour pour jour. Peut-être le plus grand exploit de l'histoire de ce sport dans une Coupe du monde, soit la victoire du Japon au bout du temps réglementaire contre l’Afrique du Sud. C’est donc avec une vraie curiosité que nous retrouvons les Brave Blossoms pour l’ouverture de « leur Mondial » à domicile. Les héros de l’époque tel Gorumaru ne sont plus là, l’architecte du miracle Eddie Jones non plus, mais les principes de jeu n’ont pas changé. Des petits gabartis, de l’enthousiasme, et de l’attaque à tout-va. Un mélange qui devrait suffire pour venir à bout de la Russie, invitée un peu par hasard au bal, suite aux épisodes rocambolesques qui ont fini par écarter du plan de table l’Espagne et la Roumanie.

>> Venez suivre le match d’ouverture de la Coupe du monde de rugby 2019 à partir de 12h15