Coupe du monde de rugby: L'édition 2019 sera la plus rentable de l'histoire

RUGBY Voilà qui met World Rugby en joie

N.C. avec AFP

— 

De gauche à droite, le directeur du Mondial 2019 Alan Gilpin, le directeur général de World Rugby Brett Gosper, le président de World Rugby Bill Beaumont, le directeur du comité d'organisation du Mondial Fujio Mitarai, le président de la Fédération japonaise de rugby Shigetaka Mori et le  le président du comité d'organisation Akira Shimazu.
De gauche à droite, le directeur du Mondial 2019 Alan Gilpin, le directeur général de World Rugby Brett Gosper, le président de World Rugby Bill Beaumont, le directeur du comité d'organisation du Mondial Fujio Mitarai, le président de la Fédération japonaise de rugby Shigetaka Mori et le le président du comité d'organisation Akira Shimazu. — Koji Sasahara/AP/SIPA

La Coupe du monde 2019 au Japon sera la plus rentable de l'histoire, dépassant de quelque 15 millions de livres l'édition précédente en Angleterre, a indiqué mardi World Rugby à trois jours de l'ouverture d'un tournoi qui se disputera à guichets fermés.

L'organe suprême du rugby n'en espérait pas tant: avec 260 millions de livres de retombées économiques attendues, le Japon devrait finalement faire mieux que l'Angleterre, jusqu'ici le Mondial le plus rentable (245 millions), alors que le nombre de sièges disponible est bien inférieur (1,8 million contre 2,47).

«On avait fait des prévisions d'à peu près 25% de moins en revenus commerciaux et en fait, on va dépasser les revenus commerciaux de l'Angleterre», s'est réjoui le directeur général de World Rugby Brett Gosper. «C'est une réussite commerciale formidable, de développement on l'espère aussi. Pour la compétition, on verra sur le terrain.»

96% des billets vendus (et bientôt 100%)

En 2009, World Rugby avait pourtant misé sur le contraire lors de l'attribution des deux compétitions. «On avait à l'époque décidé pour deux Coupes du monde, l'Angleterre et ici. On pouvait oser d'aller en Asie parce que l'Angleterre était une valeur sûre», a retracé le dirigeant de World Rugby.

Le Japon est le premier pays asiatique à accueillir la compétition, et aussi le premier pays en dehors des grandes nations traditionnelles. Presque tous les billets (96%) ont été vendus, a indiqué mardi le comité d'organisation. «On a 5,5 millions de demandes pour 1,8 million de sièges, donc on sait que ça va être un "sold out". On ne l'a pas encore annoncé mais ça va venir», s'est encore félicité Gosper.