Coupe du monde de rugby: « On sent qu'il y a de l'excitation »... Avant l'Argentine, Poirot et les Bleus ont des fourmis dans les jambes

RUGBY Le XV de France n'a pas l'air d'avoir trop de pression avant le match déjà décisif contre l'Argentine

William Pereira

— 

Jefferson Poirot, et ses coéquipiers sont chauds
Jefferson Poirot, et ses coéquipiers sont chauds — Christophe SIMON / AFP

De notre envoyé spécial au Japon,

Jefferson Poirot l’avoue, il a eu peur. Pas de prendre l’avion pour le Japon ou de jouer la Coupe du monde, non, peur de ne pas pouvoir être sur le terrain samedi contre l'Argentine. Le pilier de l’UBB traînait un lumbago depuis le dernier passage à Marcoussis et un échauffement un peu précipité au soulevé de terre. « Le pire c’est que c’était léger », se marre-t-il avant de quitter la salle de presse du centre d’entraînement au pied du Mont Fuji​. Une bonne séance d’entraînement lundi après-midi a fini de le rassurer. « J’espère que demain je ne vais pas me réveiller avec un blocage mais en tout cas sur la séance ça s’est bien passé, les sensations étaient bonnes. » On devrait donc retrouver Poirot pour le premier match des Bleus dans ce Mondial japonais.

La pression de leurs ambitions

Une rencontre que tout le monde dans l’équipe n’en peut plus d’attendre, comme l’explique le coleader du vestiaire. « Le groupe a l’air dans de bonnes dispositions. On sent qu’il y a de l’excitation, que ça veut jouer, que les mecs ont du punch. On se sent prêts. » Ça fait tellement longtemps que ces 31 sont enfermés en cage dans leur préparation militaire qu’ils en oublieraient presque la pression de l’événement.

On a bien dit presque. Poirot : « L’appréhension il y en a forcément, mais c’est ce qui nous fait avancer. Je pense que c’est l’envie de bien faire qui nous fait avoir de l’appréhension. Je ne suis pas sûr qu’on soit ultras inquiets, qu’on ait des doutes. Je sais que tout le monde a envie de bien faire et que si on a une petite pression, c’est celle de nos ambitions. » A savoir battre l’Argentine pour avoir une chance de sortir de la poule C. On saura samedi si ces ambitions sont fondées.