Championnat d’Europe de tennis de table : A 56 ans, elle met la misère à toutes ses adversaires

PING-PONG Ni Xia Lian, Luxembourgeoise d’origine chinoise, affronte les Bleues ce jeudi soir à la Trocardière de Rezé

David Phelippeau

— 

Ni Xia Lian.
Ni Xia Lian. — Tibor Illyes/AP/SIPA
  • L’équipe de France féminine affronte le Luxembourg lors des championnats d’Europe, ce jeudi soir (19h), à la Trocardière.
  • Dans les rangs luxembourgeois, le phénomène Ni Xia Lian.
  • Cette joueuse d’origine chinoise est âgée de 56 ans.

« Mamie » fait de la résistance. Ni Xia Lian, cheffe de fil de l’équipe du Luxembourg aux championnats d’Europe de tennis de table (qui ont lieu à Rezé près de Nantes jusqu’à dimanche), est la doyenne de la compétition. Et de loin car tenez-vous bien, la Chinoise d’origine a 56 ans ! Ce jeudi soir (19h), à la Trocardière, avec sa sélection, elle affronte les Bleues. « On ne compte pas sur une victoire sur elle… », lâche, résigné, Armand Duval, entraîneur de l’équipe de France féminine.

A entendre certaines, la 40e mondiale est injouable. « Il n’y en a pas beaucoup des comme ça sur le circuit, reconnaît Océane Guisnel, joueuse de l’équipe de France (255e mondiale) n’ayant jamais croisé toutefois sa route. Elle a un talent fou et un jeu spécial. Elle joue prise porte plume [elle tient sa raquette comme on tient un stylo-plume] et elle a un picot long en coup droit et une plaque normale de l’autre côté [ce sont des types de revêtement de raquette]. Elle tourne la raquette donc tu ne sais jamais ce qu’elle va faire… »

Qualifiée pour les JO cet été

Sa longévité semble s’expliquer par son style de jeu. « Elle peut gagner à chaque set 3 ou 4 points [sur 11 points gagnants] sans impact physique, analyse Armand Duval. Elle possède un service exceptionnel et un jeu de remise [retour de service] incroyable ». Le sélectionneur des Bleus n’a pas peur des mots : « On est dans l’exceptionnel avec cette joueuse. Il ne faut pas oublier qu’elle faisait partie de l’équipe de Chine à 20 ans, ce n’est pas rien ! »

Trente-six ans plus tard, cette mère de famille de deux enfants continue à terroriser beaucoup de ses adversaires. En atteste sa 3e place, en simple, aux derniers Jeux européens à Minsk, fin juin, qui lui a permis de composter son billet pour les Jo de Tokyo l’été prochain.

« C’est embêtant pour notre discipline, regrette Océane Guisnel, qui a 35 ans de moins. Elle a passé la cinquantaine, nous, on est jeunes et on n’arrive pas à la battre. On devrait la prendre de vitesse, mais on ne peut pas mettre notre jeu en place car elle casse le rythme… » « Cette longévité, c’est rarissime, embraie Armand Duval, qui vante l’hygiène de vie de Ni Xia Lian. Mais, ce n’est pas très bon pour notre sport d’avoir une fille évoluant à un tel niveau à cet âge. T’es obligé de te demander jusqu’à quand elle va nous ennuyer… On peut espérer que sur des matchs rapprochés, elle ne soit pas capable physiquement de tenir le niveau. » Le physique, son talon d’Achille vraiment ? En 2017, Ni Xia Lian avait remporté en 1 h 33 min 42 s le plus long match de tennis de table de l’histoire moderne. Elle avait 54 ans.