Le champion du monde 1986 et éphémère joueur brestois Tata Brown est mort à 62 ans

FOOTBALL L'ancien footballeur argentin est décédé des suites d'une maladie dégénérative

W.P, avec AFP

— 

Brown soulève la Coupe du monde 1986 sous les yeux de Maradona
Brown soulève la Coupe du monde 1986 sous les yeux de Maradona — AP/SIPA

L’ancien footballeur José Luis « Tata » Brown, champion du monde avec l'Argentine en 1986, est décédé à 62 ans des suites d’une maladie dégénérative, a annoncé le club Estudiantes de La Plata, dont il est une des légendes. « Un jour de tristesse maximale pour la famille Albirroja, notre gladiateur José Luis Brown nous a quittés. Sa mémoire et son amour pour le club resteront à jamais », a tweeté le club avec qui il a été champion d’Argentine en 1982 et pour lequel il a joué huit ans.

Il avait ensuite évolué en Colombie avec l’Atlético Nacional, en France à Brest et en Espagne avec le Real Murcie avant de revenir en Argentine. « Sans José Luis Brown, nous n’aurions jamais gagné la Coupe du monde en 1986. Tu ne t’es jamais plaint de rien, Tata », a déclaré en hommage Diego Maradona​ dans un message sur Instagram.

Champion olympique en 2008 avec Messi sur le banc argentin

Le défenseur comptait 36 sélections pour un but, le premier de son équipe en finale de la Coupe du monde contre la RFA (3-2). Il avait ensuite été entraîneur, et avait dirigé avec Sergio Batista l’équipe des moins de 23 ans argentine qui a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques en 2008, dans laquelle figurait Messi, Riquelme et Agüero.

En janvier, il avait été hospitalisé d’urgence souffrant des conséquences de la maladie d’Alzheimer. Son état s’était encore détérioré depuis.