Mercato: «Dommage par rapport à l'Atlético»... Griezmann garde un goût amer de la réaction des Colchoneros

FOOTBALL Antoine Griezmann a été présenté dimanche à la presse à Barcelone

A.H.

— 

Griezmann from downtown
Griezmann from downtown — Emilio Morenatti/AP/SIPA

Ne serait-ce pas normal ? Qu’un club qui perde son meilleur joueur pour un des rivaux l’ait mauvaise ? D’autant que ledit joueur l’a un peu fait à l’envers en négociant son contrat avant la fin de la saison. Bref, l'Atlético n’a pas du tout apprécié la façon dont Griezmann a signé au Barça, tout comme la manière dont les Blaugranas ont tenté de négocier l’affaire. Et l'international français gardera un goût amer de la colère de son ancien club. Il l’a expliqué lors de sa présentation avec son nouveau maillot, dimanche.

« Dommage par rapport à l’Atlético. Je suis allé les voir exprès pour ne pas les prendre en porte-à-faux, qu’ils puissent préparer l’avenir, a déclaré Griezmann. On s’était mis d’accord, mais, finalement, ça a changé, mais voilà, c’est comme ça, faut accepter. » Le joueur formé à la Real Sociedad, qui connaît son troisième club en Espagne est aussi revenu sur sa décision de quitter les Colchoneros :

C’est toujours difficile de quitter un endroit où on se sent bien, qui est comme ta famille. J’ai du respect et de l’admiration pour ce club et je crois que j’ai tout donné sur le terrain du début à la fin de la saison, et je n’ai aucune honte. "

Le transfert de Griezmann à Barcelone a provoqué la colère des Colchoneros. Quelques heures après son officialisation vendredi, l’Atlético a publié un communiqué véhément dans lequel il jugeait que les 120 millions d’euros versés pour payer sa clause libératoire étaient « insuffisants ». Le club madrilène, avec qui Griezmann était lié jusqu’en 2023, affirme en effet « que l’accord entre le joueur et le FC Barcelone a été conclu avant que la clause ne soit réduite de 200 à 120 millions d'euros » le 1er juillet dernier. Il a donc entamé des « procédures » en vue de défendre ses « intérêts ».