Lens et Dijon ont fait match nul jeudi à Bollaert
Lens et Dijon ont fait match nul jeudi à Bollaert — DENIS CHARLET / AFP

FOOTBALL

Barrage Lens-Dijon: Lens est en ballotage défavorable mais garde la foi dans sa quête de Ligue 1

Tenus en échec à domicile jeudi par Dijon (1-1), les Lensois devront marquer et ne pas perdre dimanche en Bourgogne pour espérer monter en Ligue 1

  • Le nul concédé à domicile (1-1) jeudi oblige les Lensois à marquer et à ne pas perdre dimanche en Bourgogne pour le retour.
  • Mais le Racing ne s’inquiète pas car il a prouvé de bonnes choses ces dernières semaines à l’extérieur.
  • Même si les Lensois commencent à pêcher physiquement après deux matchs de prébarrages remportés après prolongation.

Ce n’est pas le résultat attendu mais les Lensois n’en font pas une maladie. Tenus en échec jeudi soir à domicile par Dijon lors du barrage aller d’accession, les Sang et Or n’ont pas réalisé une bonne opération.

Après avoir ouvert le score en début de deuxième mi-temps dans un Bollaert incandescent, les hommes de Philippe Montanier pensaient pourtant avoir fait le plus dur. Mais l’égalisation de Kwon en fin de match rend le barrage retour dimanche à Dijon plus compliqué que prévu.

Lens est plus à l’aise à l’extérieur

« C’est décevant au vu du scénario mais nos chances restent intactes. On est en ballottage défavorable mais c’est une situation à laquelle on est habitué et qui ne nous pose aucun problème » assure Philippe Montaner, l’entraîneur du RC Lens.

Si le coach a la foi, c’est aussi parce qu’il sait que son équipe est plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile. Pour avoir le droit de défier Dijon en barrage d’accession, les Lensois se sont qualifiés sur les pelouses du Paris FC et Troyes en pré- barrages. « Jamais deux sans trois. On a été performants à l’extérieur ces derniers temps. Les Dijonnais ont un avantage mais on reste toujours dans la course », poursuit Montanier.

Le Racing commence à tirer la langue physiquement

Seul souci : la condition physique de Lensois qui ont beaucoup tiré la langue en fin de match jeudi. Après deux prolongations jouées la semaine dernière en prébarrages, les joueurs lensois sont en train de payer leurs efforts dans cette folle fin de saison. Et il n’y aura que deux jours de récupération avant de se déplacer dimanche à Dijon.

« Je pense que les deux prolongations de la semaine dernière ont pesé mais j’ai trouvé que l’équipe avait encore de la générosité », rassure le coach artésien. Le Racing devra vite recharger les batteries pour aller marquer et s’imposer dimanche en Bourgogne. Une victoire garantira à coup sûr la Ligue 1 aux Lensois.