RC Lens: 7.000 supporteurs lensois annoncés mardi à Paris pour le match contre le PFC

LIGUE 2 C’est une incroyable transhumance de supporters du RC Lens qui se prépare à l’occasion de ce pré-barrage d’accession en Ligue 1

Francois Launay

— 

Lens, le 9 mai 2014. Match comptant pour la 37e journee du championnat de ligue 2 de football qui opposait le RC Lens au stade brestois 29. Ici les supporters lensois etaient plus de 40.000 a assister a cette rencontre.
Lens, le 9 mai 2014. Match comptant pour la 37e journee du championnat de ligue 2 de football qui opposait le RC Lens au stade brestois 29. Ici les supporters lensois etaient plus de 40.000 a assister a cette rencontre. — M.Libert/20 Minutes

Même le club lensois n’en revient pas. Il faut dire que le chiffre a de quoi impressionner l’immense majorité des clubs de Ligue 1. Mardi à Paris (20h45), à l’occasion du barrage d’accession qui oppose leur équipe à celle du Paris FC, 7.000 supporters du RC Lens vont se rendre à Charléty. Un engouement extraordinaire pour ce type de match.

« Les supporters nous donnent beaucoup de force »

« Les supporters nous donnent beaucoup de force. C’est bien car il faut que ces barrages soient une fête populaire, avec un stade le plus rempli possible. On est souvent bien soutenus et même quand ils sont moins nombreux, ils prennent l’ascendant sur leurs homologues », reconnaît Philippe Montanier, l’entraîneur lensois, qui déplore quand même dans un sourire : « Par contre, ils ne marquent pas de buts et ils ne défendent pas, c’est emmerdant pour nous ! »

Un vrai plus dans le marathon des barrages

Un succès à Paris mardi ne suffira pas à envoyer les Lensois immédiatement en Ligue 1. En cas de victoire, ils devront se déplacer vendredi à Troyes. Et un succès dans l’Aube leur offrira seulement le droit de défier le 18e de Ligue 1 en match aller-retour. Bref, rien n’est encore fait.

Mais une chose est sûre : le club pourra compter sur un immense soutien populaire. Un avantage loin d’être négligeable pour aller chercher une remontée en Ligue 1 qui échappe au club depuis cinq ans.