VIDEO. Barça-Liverpool: «Quand Leo avance, tout le monde suit», le Barça s'est transformé en FC Messi

FOOTBALL L'Argentin, auteur d'un doublé en demi-finale aller face aux Reds, a sublimé une équipe quelconque

J.L.

— 

Lionel Messi a marché sur les Reds à lui tout seul au Camp Nou.
Lionel Messi a marché sur les Reds à lui tout seul au Camp Nou. — Bagu Blanco/BPI/REX/SIPA

Le Barça est de moins en moins le Barça, mais Messi est de plus en plus Messiesque. Grâce à son quintuple Ballon d'Or, qui continue à péter les records un par un, le club catalan a un pied et quatre orteils en finale après un match où il a pourtant pris le bouillon la plupart du temps. Mais voilà, l’Argentin évolue à un niveau stratosphérique en Ligue des champions cette saison. Mercredi, il a atteint la barre des 600 buts avec le Barça, 12 ans jour pour jour après le premier contre Albacete. Quoi d’autre ? Il a inscrit son 8e coup-franc de la saison, un chiffre que même l’immense Juninho n’a jamais réussi à atteindre en carrière.

« Quand Leo avance, tout le monde le suit, s’est félicité Valverde qui doit se frotter les yeux tous les jours de pouvoir compter sur un gars pareil.  C'est le leader de l'équipe et il l'a encore démontré. (…) Ce qu’il arrive à faire est surprenant, son coup franc était très lointain. Je ne sais pas comment il fait mais il la cadre toujours. Il a surgi au moment où nous avions le plus besoin de lui, quand nous devions nous sortir de la domination de Liverpool. Ses prises de balles, ses déboulés nous ont permis de gagner plus largement. Et il y a la sensation de peur qu’il infuse chez l’adversaire, en permanence »

Jurgen Klopp, un peu blasé, ne pouvait pas dire autre chose : « En ce moment, il est inarrêtable. Evidemment, nous ne pouvions pas défendre sur un coup franc direct… Quel tir… Je suis un grand admirateur, mais mes gars ont réussi à ne pas lui accorder trop de respect tout en restant dans les règles, sans le traiter sévèrement ».