Stade Rennais-OL: Battus à domicile, les Bretons grillent un joker dans la course à l’Europe

FOOTBALL Les Rennais ont connu leur première défaite à domicile depuis la prise de fonction de Julien Stéphan

Jérôme Gicquel

— 

Les Lyonnais repartent du Roazhon Park avec les trois points en poche.
Les Lyonnais repartent du Roazhon Park avec les trois points en poche. — Loïc Venance / AFP
  • Le Stade Rennais s’est incliné à domicile face à Lyon vendredi soir (0-1).
  • C'est Martin Terrier, entré en jeu un quart d’heure plus tôt, qui a crucifié les Bretons en toute fin de match.
  • Huitièmes au classement de Ligue 1, les Bretons vont devoir cravacher s’ils veulent se qualifier pour l’Europe la saison prochaine.

Il fallait bien que la série s’arrête un jour. Depuis sa nomination à la tête du Stade Rennais, Julien Stéphan n’avait en 14 rencontres jamais connu la défaite au Roazhon Park. Le bourreau s’appelle l’Olympique Lyonnais. Lancés dans un sprint final pour la seconde place, les hommes de Bruno Genesio sont venus s’imposer en Bretagne ce vendredi soir sur un but dans les dernières minutes de Martin Terrier (86e), entré en jeu un quart d’heure plus tôt.

« Une défaite cruelle » pour le coach rennais. « Le match est devenu très instable en deuxième période avec des blocs disloqués. On pensait que ça pouvait tourner. Le plus dur c’est de prendre ce but juste après avoir eu notre meilleure opportunité du match. Il a manqué la réussite offensive. C’est frustrant, oui », a lâché l’entraîneur rennais à l’issue de la rencontre.

Des absences qui ont pesé lourd

Affaibli par les absences de cinq titulaires (Bourigeaud, Traoré, Bensebaini, Grenier, Da Silva), le Stade Rennais a beaucoup souffert en première mi-temps, concédant beaucoup d’occasions comme ce coup franc de Fekir repoussé sur son poteau par Koubek (12e). A la demi-heure de jeu, le sort s’acharnait encore sur les Bretons avec la sortie sur blessure de Léa-Siliki, remplacé par Gelin. « On arrive dans le money-time, c’est là où on voit l’importance d’avoir tout son monde », a souligné Julien Stéphan.

Au retour des vestiaires, les Rennais se sont montrés plus incisifs, à l’image de Sarr ou d’Hunou qui ont manqué de peu de tromper le portier lyonnais. Mais ils ont finalement fini par craquer en toute fin de rencontre. Une défaite qui laisse un goût un peu amer dans le vestiaire rennais. « C’est frustrant, on aurait préféré le match nul. Mais on est tombé sur une très bonne équipe de Lyon. On a raté notre entame de match mais on s’est bien réveillé en seconde période. Il faut retenir le positif », a souligné de défenseur Mehdi Zeffane.

L’Europe sera dure à aller chercher

Il n’empêche que cette défaite ne fait pas les affaires des Rennais dans la course à l’Europe. Huitième au classement, les Bretons vont désormais devoir réaliser un quasi-sans-faute s’ils veulent de nouveau goûter aux joies de la Ligue Europa. « On sait que c’est dur d’aller chercher l’Europe. Mais il faut y croire jusqu’au bout car il y a encore plein de matchs à jouer », estime Jérémy Gélin.