OM: Sachant que «Payet peut piéger le PSG», Rudi Garcia aurait-il dû plus le faire jouer?

FOOTBALL Plusieurs proches de Dimitri Payet et des supporters fans du joueur estiment que Rudi Garcia aurait dû lui offrir plus de temps de jeu. Le capitaine de l'OM n'a disputé qu'une poignée de minutes depuis sa blessure

Jean Saint-Marc

— 

Dimitri Payet n'a plus été titulaire depuis ce match à Caen, où il s'est blessé.
Dimitri Payet n'a plus été titulaire depuis ce match à Caen, où il s'est blessé. — C. Triballeau / AFP
  • Dimitri Payet cire le banc de l'OM depuis quatre matchs, après avoir manqué quatre rencontres en raison d'une entorse.
  • Le Réunionnais fait les frais d'une nouvelle organisation tactique depuis l'arrivée de Mario Balotelli.
  • Mais il pourrait être utile face au PSG, au Parc des Princes, ce dimanche. Car Dimitri Payet est le deuxième meilleur passeur en Europe...

Il lui a confié le brassard, les clés du jeu et a conçu un 4-2-3-1 taillé pour lui. Mais ça, c’était l’an dernier. Cette saison, Rudi Garcia n’a qu’une place sur le banc à offrir à Dimitri Payet. Le capitaine de l’OM n’a plus été titulaire depuis qu’il s’est blessé, le 20 janvier dernier, à Caen. Il faut dire que son dernier but datait du 25 octobre, sa dernière passe D du 7 octobre.

« Malgré son fonctionnement sur courant alternatif, Payet est l’un des tout meilleurs créateurs de danger en Europe ! Quand tu es l’OM, tu ne peux pas te passer d’un joueur pareil », lance Geoffrey, payetophile de la première heure. Geoffrey a raison. Payet, même s’il est moins bon cette saison, est toujours un des meilleurs passeurs européens. Un de ceux qui cassent les lignes, qui créent des occasions. A ce petit jeu, c’est le deuxième meilleur en Europe, cette saison.

Les mêmes stats que Leo Messi

Selon WhoScored, il réussit en moyenne trois passes clés par match. Seul Alejandro Gomez, meneur de jeu de l’Atalanta Bergame, fait mieux. Trois « key passes » par match, c’est un score comparable à celui de Lionel Messi, par exemple. Mais ce n’est pas assez pour être titulaire indiscutable dans le onze de Rudi Garcia.

Payet crée en moyenne trois occasions par match.
Payet crée en moyenne trois occasions par match. - Whoscored

« Rudi a trouvé son équilibre au milieu : avec Lopez et Sanson, l’équipe est déjà portée vers l’avant… L’absence de Payet permet de maintenir un équilibre défensif global », analyse Serge Le Dizet, qui a lancé Dimitri Payet en pro, à Nantes. Doublé par l’excellent Maxime Lopez, Payet souffre en effet du changement du système : depuis l’arrivée de Mario Balotelli, Rudi Garcia fait jouer son équipe en 4-4-2.

Payet n’est pas assez vif et pas assez défensif pour être aligné à gauche, à la place d’Ocampos, dont le rôle est celui d’un cinquième défenseur quand l’OM recule. Et le Réunionnais n’est pas assez insistant au pressing pour être utilisé en deuxième attaquant, à la place de Valère Germain.

« Il laisse moisir ceux qui l’ont déçu »

C’est en tout cas ce que pense Rudi Garcia. Pas Geoffrey, notre supporter pro-Payet : « Quand on voit les stats extraordinaires de Payet l’an dernier (9 buts, 20 passes) avec des plots comme Germain et Mitroglou, c’est criminel de ne pas l’associer à Balotelli ! Je veux bien qu’on lui reproche d’avoir des hauts et des bas… Mais Germain n’a que des bas ! »

Fayçal, abonné MTP et rédacteur pour Massilia Live, juge surtout que Garcia gère très mal ce passage sur le banc de son capitaine. « J’ai l’impression qu’il s’implique trop émotionnellement et qu’il laisse moisir sur le banc ceux qui l’ont déçu ! J’aurais fait rentrer Payet à la mi-temps contre Nice. Face à un bloc bas, son sens de la passe et sa technique auraient fait du bien ! »

Avec quelques minutes en plus sur la pelouse, Payet aurait aussi retrouvé un peu de rythme… et son sourire ? « On sent qu’il est frustré, qu’il est soucieux », souligne Serge Le Dizet. « Dimitri aura sa chance au Parc des Princes, assure Olivier Quint, son coéquipier à Nantes. Je ne vois pas Garcia jouer avec deux pointes face à Paris. Et Dimitri peut piéger le PSG ! » Le Dizet partage l’analyse : « Dans un match où Marseille n’aura pas le ballon, Payet peut être une option, pour ses passes au-dessus de la moyenne et ses coups de pied arrêtés ! »

Au match aller, au Vélodrome, Rudi Garcia l’avait aligné en faux numéro 9, ce qui avait été contre-productif : l’OM a perdu 2-0 et Payet n’avait tiré qu’une fois au but. « Payet sublimera une équipe qui joue, affirme Geoffrey. Donc si on veut jouer et gagner, on doit titulariser Payet. On l’a vu en finale de C3 : il a donné un caviar à Germain, mais après sa sortie, c’était le néant. Par contre, si on va à Paris pour jouer en 6-4-0 et prendre une valise… Ce n’est même pas la peine d’aligner Payet ! »