Stade Rennais-Caen: Faciles vainqueurs, les Bretons préparent idéalement le choc contre Arsenal

FOOTBALL Après la folle soirée de Ligue Europa, les Bretons se replacent dans la course pour les places européennes

Jérôme Gicquel
— 
Bien servi par Ismaïla Sarr, Adrien Hunou a inscrit le deuxième but rennais face à Caen.
Bien servi par Ismaïla Sarr, Adrien Hunou a inscrit le deuxième but rennais face à Caen. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Menés au score, les Bretons ont réussi à renverser la tendance après l’expulsion du défenseur caennais Armougom.
  • Le Stade Rennais se replace dans la course pour les places européennes.
  • Il prépare aussi idéalement le match retour de Ligue Europa jeudi face à Arsenal.

Une entame poussive sanctionnée d’un but avant l’expulsion d’un joueur adverse qui change toute la physionomie du match. Le scénario de la folle victoire de jeudi face à Arsenal s’est répété ce dimanche après-midi  pour le Stade Rennais face à Caen, avec en prime le même score à la clé (3-1). Alors certes l’adversaire n’était pas aussi prestigieux. Mais cette victoire fait beaucoup de bien aux Bretons, qui se replacent idéalement dans la course pour les places européennes.

« On a trop regardé le match des Rennais jeudi soir. On est devenus Arsenaliens ce soir », sourit Rolland Courbis, l’ancien coach des Rouge et Noir arrivé au chevet des Normands mi-février. « Cela veut surtout dire que l’équipe est capable, en supériorité numérique, d’imposer son jeu, de ne rien donner à l’adversaire et, avec du temps, de la patience, de la lucidité, d’enfoncer le clou quand il faut », a renchéri Julien Stéphan, le coach rennais.

Ismaïla Sarr le dynamiteur

Menés au score sur un but de Ninga (20e), les Rennais ont attendu la 35e minute et l’expulsion du défenseur caennais Armougom pour sonner la révolte. Et comme face aux Gunners, c’est le milieu Bourigeaud qui a planté la première banderille sur coup franc. Caen s’en est alors remis au talent de son gardien Samba avant de finalement craquer sur deux accélérations de Sarr.

Encore intenable ce dimanche, l’attaquant sénégalais a parfaitement servi Hunou (58e) et M’Baye Niang (62e). En à peine cinq minutes, le match était plié et Julien Stéphan pouvait tranquillement faire tourner en sortant Traoré, Hunou et Ben Arfa.

Rendez-vous à l’Emirates jeudi

Après cette victoire, le Stade Rennais peut se projeter sereinement sur le choc de jeudi face à Arsenal, vainqueur de Manchester United dans le même temps. En n’oubliant, comme de coutume, de rejeter la pression sur l’adversaire. « Arsenal reste favori. Il n’y a que deux buts d’écarts, cela va être compliqué car ils vont vouloir réagir », a souligné Adrien Hunou. Vivement jeudi en tout cas !