Hôpital et charité: Pour son prochain job, Mourinho veut un club avec de «l'empathie»

FOOTBALL C'est vrai qu'il a souvent été un manager qu'on peut qualifier d'empathique

20 Minutes avec AFP

— 

José Mourinho
José Mourinho — OLI SCARFF / AFP

L'entraîneur José Mourinho, limogé en décembre de Manchester United, veut que règne dans son prochain club « l'empathie interne », non pas le « conflit interne », a-t-il déclaré mardi.

« Je ne veux pas d'un conflit interne (...) Je veux travailler avec une empathie structurelle. Un club est une structure, une structure complexe dans laquelle le manager est une partie importante de cette structure, mais pas la structure (en soi) », a dit au Daily Telegraph le Portugais de 56 ans, renvoyé par Manchester le 18 décembre après de mauvais résultats et des conflits avec les cadres de l'équipe.

Il a déclaré que le club où il avait le plus ressenti ce sentiment était l'Inter Milan: « Je veux travailler avec des gens que j'aime (...) avec qui je suis heureux, avec qui je partage les mêmes idées. C'était ce que j'avais à l'Inter. Il y a des clubs comme celui-ci. Normalement, c'est un élément très important d'un club performant », a assuré le technicien.

« J'ai le temps de réflechir »

Le « Special One » a déclaré que l'argent n'était pas la priorité, car depuis son départ de United, il a, selon lui, refusé une offre alléchante d'un club anonyme: «Je veux un football de haut niveau et des ambitions au plus haut niveau».

Quant à ses derniers mois catastrophiques à Manchester ? « C'est la première fois que je n'ai gagné aucun trophée depuis 18 mois. Certains gars ne remportent aucun trophée depuis 18 ans », a-t-il analysé, fidèle à son caractère.

« Maintenant, j'ai le temps de réfléchir, de réfléchir, d'essayer de tout comprendre et d'essayer d'être plus prêt pour le programme à venir» , a conclu Mourinho.

L'entraîneur, après une bonne première saison avec United (victoires en Ligue Europa et Coupe de la Ligue), avait vu sa situation dégénérer: il n'a rien gagné l'année dernière, et figurait à onze points de la 4e et dernière place qualificative pour la Ligue des champions au moment de son limogeage.