Open d'Australie: «Je ne voyais pas ce que je pouvais faire», Pouille constate son impuissance face à Djokovic

TENNIS Le Français a été balayé par le n°1 mondial en demi-finale de l'Open d'Australie...

J.L. avec AFP

— 

Lucas Pouille n'a rien pu faire face à Novak Djokovic.
Lucas Pouille n'a rien pu faire face à Novak Djokovic. — Ella Ling/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

Une tornade, une tempête, un tremblement de terre, une attaque de zombies, ou quelque chose du genre. Lucas Pouille n'a pas vu le jour en demi-finale de l'Open d'Australie​ face à un Novak Djokovic qu’on a rarement vu évoluer à ce niveau stratosphérique, même sur son court préféré.

« J’ai essayé de trouver une solution, mais je n’ai réussi à en trouver aucune, je ne voyais pas vraiment ce que je pouvais faire pour essayer de l’inquiéter un peu plus. Il a joué de manière extraordinaire. Il a été trop bon aujourd’hui (vendredi). Quand il joue comme ça, il n’y a pas beaucoup de joueurs capables de le battre. Peut-être un ou deux. J’ai rarement eu le sentiment d’être impuissant comme ça pendant tout un match. Je n’ai pas eu l’impression de mal jouer en fait, mais il arrive à remettre la balle, dans n’importe quelle situation, très longue, très précise ; à chaque fois, il faut faire le coup parfait si on veut l’emporter, c’est très compliqué »

Une fin en queue de poisson qui ne doit pas faire oublier un magnifique tournoi, pendant lequel il a battu deux gros joueurs, Borna Coric et Milos Raonic. C’est d’ailleurs ce qu’il préférait retenir avant de rentrer en France pour défendre son titre à Montpellier. « Il y a beaucoup de positif, il y a eu beaucoup de bonnes choses. Avoir gagné cinq matches, battu des joueurs comme Coric, Raonic, des joueurs que je n’avais jamais battus, c’est très bon signe. Je suis très content de la manière dont j’ai joué et dont j’ai abordé ce tournoi et le début de la saison ».