Coupe de France: Déjà trois clubs de L1 à la trappe contre des petits (Angers, Nîmes et Montpellier)

FOOTBALL Les héros se trouvent à Viry-Châtillon, Lyon-Duchère, et Entente Sannois Saint-Gratien...

J.L. avec AFP

— 

Les joueurs lyonnais de La Duchère ont sorti Nîmes sans trembler à Balmont.
Les joueurs lyonnais de La Duchère ont sorti Nîmes sans trembler à Balmont. — JEFF PACHOUD / AFP

Trois clubs de Ligue 1, Angers, Nîmes et Montpellier, éliminés par des formations amateurs, sont tombés samedi dès leur entrée en lice en 32es de finale de la Coupe de France. Montpellier, 4e du classement de L1 et deux fois vainqueur de la Coupe de France (1929, 1990), a cédé dans les arrêts de jeu sur le terrain de l'Entente Sannois Saint-Gratien (National). Un but du jeune milieu de terrain Rayan Souici (90+3), 20 ans, a offert la qualification aux banlieusards parisiens.

Lyon-Duchère, un autre club de National, a sorti une équipe nîmoise qui s'est écroulée en fin de match (3-0). L'attaquant Jackson Mendes avait ouvert le score, de la tête, pour les Lyonnais dès la 13e minute. Un avantage qu'ils sont parvenus à préserver avant que Franck Julienne (81) puis Mathieu Ezikian, sur penalty (88), ne scellent le sort du match dans les dix dernières minutes.

Un peu auparavant le SCO d'Angers s'était incliné 1-0 sur la pelouse de Viry-Chatillon, qui évolue en Régional 1, le 6e niveau national. L'entraîneur angevin Stéphane Moulin avait pourtant décidé d'aligner une formation très proche de son équipe-type. Mais sur le terrain bosselé du club de l'Essonne, dans le Sud de Paris, la différence de niveau ne s'est pas vue.

Après un premier acte malgré tout dominé par Angers, Viry-Chatillon a su saisir sa chance au retour des vestiaires, par l'entremise de Mahamadou Sacko (1-0, 51e). Angers, finaliste malheureux de l'édition 2017 de la Coupe de France - battu par le Paris SG en toute fin de rencontre - connaît ainsi une nouvelle désillusion dans cette compétition, après avoir déjà été éliminé dès son entrée en lice la saison dernière par une équipe de niveau inférieur, Lorient (L2). A noter la qualification du surprenant finaliste de l'année précédente. Les Herbiers (N2) sont allés battre Tours chez lui malgré une équipe en pleine reconstruction (2-1).