Real Madrid; La 22e blessure de Bale depuis son arrivée «n'a rien de préoccupant» selon son coach

FOOTBALL Le Gallois est encore su le flanc alors que les matchs s'enchaînent pour son club...

J.L. avec AFP

— 

Gareth Bale est sorti blessé contre Villarreal.
Gareth Bale est sorti blessé contre Villarreal. — Bagu Blanco/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

L'ailier gallois Gareth Bale, touché avec le Real Madrid jeudi à Villarreal (2-2), souffre d'une blessure «légère» au mollet gauche, a déclaré samedi son entraîneur Santiago Solari, qui espère le récupérer au plus vite dans un mois de janvier qui s'annonce «intense». «A priori, nous pensons que c'est une blessure légère, il n'y a rien de préoccupant. Il va passer des examens aujourd'hui (samedi)», a dit Solari en conférence de presse.

10 à 15 jours d'absence? 

«Nous espérons tous qu'il revienne rapidement avec nous, c'est un joueur très important», a ajouté le technicien argentin à la veille de la réception de la Real Sociedad dimanche pour la 18e journée du Championnat d'Espagne, un match où Bale manquera à l'appel. Selon le site internet du quotidien sportif madrilène Marca, le Gallois devrait être indisponible 10 à 15 jours.

Pendant cette période, le Real affronte deux fois Leganés en matches aller-retour des huitièmes de finale de Coupe du Roi, et le Betis Séville le 13 janvier en Liga. Le prochain choc pour les Madrilènes est prévu le 19 janvier avec la réception du Séville FC au stade Santiago-Bernabeu. Elu meilleur joueur du Mondial des clubs remporté par le Real en décembre, avec notamment un triplé en demi-finale, Bale a dû sortir à la pause jeudi à Villarreal en Liga, où le club merengue a laissé échapper deux points précieux en concédant un nul 2-2.

Le club ne communique plus sur la durée de ses blessures

Avant la 18e journée ce week-end, le Real stagne au pied du podium (4e, 30 pts) derrière le FC Barcelone (1er, 37 pts), opposé à Getafe ce week-end, et l'Atlético Madrid (2e, 34 pts) et Séville (3e, 32 pts), qui s'affrontent dimanche après-midi. «L'important est de continuer à gagner des places au classement», a souligné Solari, nommé fin octobre alors que le Real était neuvième de Liga. «Nous devons continuer à réduire l'écart. Il faut se battre jusqu'à la fin, c'est dans l'adversité qu'on voit le caractère», a-t-il ajouté, disant s'attendre à un mois de janvier délicat.