Rugby: Un rapport dénonce l'étant de santé «alarmant» des salariés de la FFR

CRISE DE GOUVERNANCE Un rapport dont Le Monde s'est fait l'écho lundi...

J.L. avec AFP

— 

Bernard Laporte (à droite) et Serge Simon (à gauche).
Bernard Laporte (à droite) et Serge Simon (à gauche). — SYLVAIN THOMAS / AFP

Un cabinet d’expertise indépendant a pointé du doigt « un état de santé général particulièrement dégradé et alarmant » de salariés de la Fédération française de rugby (FFR), dans un rapport dont Le Monde s'est fait l'écho lundi. « Certains salariés sont d’ores et déjà dans des situations de souffrance au travail » ajoute le cabinet Progexa qui, selon le quotidien, s’est appuyé sur des entretiens individuels et collectifs et un questionnaire en ligne, anonyme et ouvert à tous, rempli par 92 salariés.

25 départs lors des deux dernières années

Certains salariés éprouvent « le sentiment d’être "stigmatisés, étiquetés" comme issus de l’ancienne direction face à de nouveaux collaborateurs » arrivés après l’élection de Bernard Laporte à la présidence de la FFR, en remplacement de Pierre Camou, le 3 décembre 2016, précise le rapport.

Il évoque également un « management par la peur », qui émanerait de stratégies individuelles autorisées par le manque de cadre institutionnel ». « Ceux-ci (des salariés, NDLR) peuvent éprouver des difficultés à retrouver les valeurs associatives qu’ils défendent dans une fédération qui s’est politisée » est-il ajouté. Selon Le Monde, ce rapport, effectué à la demande du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et à laquelle la direction a voulu s’associer, a été transmis à cette dernière en octobre avec la recommandation de réfléchir à « un plan d’action concret, rapide et participatif ».