Lille-Reims: Christophe Galtier pointe du doigt «la suffisance» des joueurs du Losc

FOOTBALL Le club lillois a égalisé à la dernière seconde de son match face à Reims (1-1)...

Francois Launay

— 

Yves Dabila et le Losc ont souffert contre Reims
Yves Dabila et le Losc ont souffert contre Reims — FRANCOIS LO PRESTI / AFP
  • Lille a égalisé à la dernière seconde contre Reims (1-1).
  • Un nul qui permet au Losc de rester invaincu à domicile.
  • Mais ce match n’a pas convaincu Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Alors qu’il se dirigeait tout droit vers sa première défaite de la saison à domicile face à Reims dans un match mal maîtrisé, le Losc a profité d’un coup de pouce du destin pour éviter le pire (1-1). Un penalty peu évident sifflé à la 94e minute et transformé par l’inévitable Pépé (11e but de la saison, son 6e sur penalty) a permis au Losc de décrocher un point sur le fil.

Lille s’en sort bien

« C’était vraiment mal engagé. Finalement, c’est bien d’arracher ce point même à domicile. On a eu le mérite de se battre jusqu’au bout et de ne pas abandonner. J’apprécie ce point qui nous permet de rester invaincus à domicile. C’est le signe d’une équipe qui ne lâche rien », s’est d’abord réjoui Christophe Galtier.

Mais l’entraîneur lillois n’a pas fait que sauter au plafond avec ce troisième match nul à domicile d’affilée. Et ce n’est pas seulement parce que le club nordiste a raté une belle occasion de prendre le large sur ses concurrents directs dans une 17e journée amputée de six matchs pour cause de gilets jaunes.

Un mental en question

Non, ce qui a dérangé l’entraîneur lillois, c’est surtout l’attitude de ses joueurs. « On a un peu souffert physiquement et c’est sûrement lié aux deux matchs que nous avons joués précédemment dans la semaine (Lyon et Montpellier). Ça nous a beaucoup coûté. On a manqué de justesse technique, de bons déplacements. Mais il y a eu aussi de la suffisance. On n’a joué que trente minutes. Ce n’est pas suffisant. On ne peut pas gagner sur 30 minutes. On doit être plus fort sur un plan mental dans ce genre de rencontre. J’aimerais que ce match soit un rappel à l’ordre » a lâché le technicien nordiste.

Même si avec 31 points au compteur, la première partie de saison est déjà une réussite, Galtier ne veut pas s’en satisfaire alors qu’il reste deux matchs à jouer d’ici la trêve (à Nîmes puis contre Toulouse). « Il reste six points à prendre. Les joueurs sont concentrés pour finir avec le maximum de points possible pour clôturer une très bonne partie de saison. Aujourd’hui, on a 31 points mais ce dimanche, on ne méritait vraiment pas mieux », estime un entraîneur lillois resté sur sa faim malgré un point arraché sur le fil.

Ligue 1: Lille égalise contre Reims dans le temps additionnel (1-1)