PSG-Liverpool: Accrochez-vous bien... Voilà les conditions pour que Paris se qualifie

FOOTBALL Si Liverpool bat Naples et que le PSG fait match nul face à l'Etoile Rouge, il y aura trois équipes à égalité en tête... 

Au Parc des Princes, Nicolas Camus

— 

Thomas Einstein Tuchel fait ses calculs sur la dernière journée de Ligue des champions.
Thomas Einstein Tuchel fait ses calculs sur la dernière journée de Ligue des champions. — Francois Mori/AP/SIPA / Montage
  • Le PSG a battu Liverpool lors de la 5e journée de la Ligue des champions. 
  • Les Parisiens, désormais deuxièmes du groupe, ont leur destin en main pour se qualifier lors de la dernière journée.
  • Mais s'ils font match nul et que Liverpool bat Naples, il y aura trois équipes à égalité de points qu'il faudra départager. 

« Un nul et le PSG passe, j’te dis. » « Mais non, parce que c’est à la différence de buts particulière ». « Ah ouais, attends du coup c’était quoi les scores déjà ? » Pour une fois, mercredi soir, on ne s’est pas ennuyé en attendant de voir les joueurs débarquer dans la zone mixte. Non pas qu’ils soient arrivés plus vite que d’habitude, c’est juste que 45 minutes de débat entre collègues, ce n’était pas de trop pour être sûr et certain des scores qui enverraient Paris en huitièmes de finale de la Ligue des champions ou l’élimineraient.

On va essayer de vous résumer ça clairement, en commençant par la base. Après la victoire parisienne contre Liverpool et celle de Naples à domicile face à l’Etoile Rouge, voilà le classement du groupe C.

La classement du groupe C avant la dernière journée.
La classement du groupe C avant la dernière journée. - UEFA

Les Parisiens ont donc leur destin en main, comme le veut l’expression consacrée. Une victoire à Belgrade dans deux semaines, et la qualification est dans la poche. Même chose si Liverpool ne bat pas Naples à Anfield, bien sûr. C’est en cas de victoire de Liverpool et de match nul du PSG que l’affaire se complique grandement.

Naples, Liverpool et le PSG seraient alors à égalité, avec 9 points. Voilà ce que nous dit le règlement de l’UEFA.

d. les deux équipes se départagent au meilleur des cinq manches de chifoumi.
d. les deux équipes se départagent au meilleur des cinq manches de chifoumi. - UEFA

Les résultats contre l’Etoile Rouge ne compteraient donc plus, et tout se jouerait aux confrontations directes. Liverpool serait en tête avec six points (victoire contre le PSG à l’aller et contre Naples lors de cette dernière journée), laissant les deux autres à cinq points. Français et Italiens seraient alors départagés à la différence de buts (point B). Celle du PSG ne bougera plus, elle est de zéro avec sept buts pour et sept buts contre.

Naples, de son côté, ne pourra pas faire mieux que zéro de différence de buts, puisqu’elle est actuellement de +1 (4 buts marqués, 3 encaissés) et que tout ça ne vaut qu’en cas de défaite. Si les Italiens perdent par au moins deux buts d’écart, le PSG est qualifié. Même chose s’ils perdent 0-1, 1-2 et 2-3, puisque priorité est donnée à l’équipe qui a la meilleure attaque (point C).

Au final, seule une défaite de Naples par un but d’écart avec au moins trois buts marqués (3-4, 4-5, 11-12, tout ça) aurait pour conséquence d’éliminer le PSG. Ce serait quand même pas de bol. Un match nul en Serbie a donc de grande chance de suffire aux Parisiens. « Nous irons à Belgrade pour gagner. Nous ne pouvons pas nous permettre de calculer », glisse Jan Bernat. Ce serait plus limpide comme ça, en effet.