NBA: L’addition après la baston, les sanctions sont tombées pour les bagarreurs de Lakers-Rockets

CATCH C’est Ingram, le joueur des Lakers, qui a pris le plus cher dans cette affaire…

A.L.G. avec AFP

— 

Ingram a été lourdement sanctionné par la NBA.
Ingram a été lourdement sanctionné par la NBA. — Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La NBA a infligé dimanche une suspension de quatre matchs de championnat au jeune joueur des Lakers Brandon Ingram pour son rôle dans la violente bagarre générale durant le match entre son équipe et Houston samedi.

Son coéquipier Rajon Rondo a écopé de trois matchs de suspension, tandis que le meneur de Houston, Chris Paul, également exclu après les incidents, manquera deux matchs de son équipe.

Le « spitgate »

La NBA a infligé sans surprise la sanction la plus lourde à Ingram, puisque l’ailier de 21 ans a déclenché la bagarre générale à quatre minutes de la fin du match en bousculant violemment James Harden. Il a ensuite donné un coup de poing à Paul dans la mêlée qui a suivi une altercation entre le meneur de Houston et son homologue des Lakers, Rajon Rondo, qu’il accusait de lui avoir craché au visage.

Cette bagarre générale, baptisée depuis samedi soir par la presse américaine « spitgate » (scandale du crachat), a relégué au second plan les grands débuts de la superstar LeBron James devant le public des Lakers, sa nouvelle équipe. Les Lakers se sont inclinés 124 à 115 et ont concédé leur deuxième défaite en deux matches.