Amiens: De la Ligue 2 à la prison en trois ans, la descente aux enfers du footballeur Pierre Slidja

JUSTICE Il a été condamné jeudi à neuf mois de prison ferme pour violences et agressions sexuelles…

Francois Launay

— 

Illustration de jeu de football.
Illustration de jeu de football. — birgl

C’est une descente aux enfers longue de trois ans que Pierre Slidja est en train de vivre. Condamné jeudi à neuf mois de prison ferme par le tribunal d’Amiens comme le raconte Le Courrier Picard, l’attaquant de 22 ans n’en finit plus de toucher le fond. Formé à Valenciennes​, le joueur y avait ses premiers pas en professionnel. En avril 2015, il inscrit même le but du maintien du club en Ligue 2 face au Gazelec Ajaccio (2-1). Mais l’espoir ne va jamais confirmer ces bons débuts.

Il a cassé la mâchoire d’une étudiante

En juin 2016, il est prêté à Clermont où il reste… deux jours avant d’être renvoyé pour des problèmes de comportement avec Corinne Diacre, entraîneur du club à l’époque. Finalement parti à Niort, Slidja ne s’y imposera pas et partira très vite à Belfort.

Pire, fin 2016, lors d’une soirée en boîte de nuit, le joueur agresse deux étudiantes qui refusaient ses avances. D’un coup de poing, il cassera même la mâchoire d’une des deux jeunes femmes. « Je reconnais ma responsabilité et je m’excuse auprès des victimes. Ce soir-là, j’avais bu un peu trop. Je traversais une période difficile », a expliqué le joueur à la barre du tribunal.

Condamné pour violences et agressions sexuelles, le joueur, qui évolue désormais à l’AC Amiens (National 3) purgera sa peine sous bracelet électronique.