Ligue des champions: Expérience totalement paranormale... On a tenté de regarder les matchs sur RMC Sport

FOOTBALL Beaucoup de supporters n'ont pas réussi à voir le PSG à cause de bugs en série. Ils se verront offrir un mois d'abonnement gratuit par SFR...

J.L.

— 

L'appli SFR à quelques minutes du coup d'envoi de Liverpool-PSG.
L'appli SFR à quelques minutes du coup d'envoi de Liverpool-PSG. — J.L/20 minutes

François Pesenti, le DG du groupe RMC, nous avait annoncé la veille qu’il ne pouvait pas se prononcer sur un degré de confiance optimal en la technologie avant le grand soir. Il a bien fait de ne pas trop se mouiller. Comme prévu, cette première journée de Ligue des champions, diffusée sur les chaînes du groupe SFR pour la première fois, a donné des envies de meurtre à nombre d’abonnés qui avaient déjà réprimé un soupir d’étranglement au moment de lâcher les 19 euros nécessaires (9 pour les abonnés SFR) pour voir le PSG prendre une danse à Liverpool (3-2).

Ecran noir (ou plutôt bleu), décalage entre le son et l’image, message d’erreur horripilant, la série de bugs a du mal à tenir sur une feuille A4 si l’on a bien lu twitter toute la soirée. Quand même Bernard Pivot s’énerve, c’est qu’effectivement il y a une injustice flagrante quelque part. Pour parler de ce qu’on sait, voilà à quoi ont ressemblé nos deux lives simultanés à 20 minutes

  • >> Aucun problème sur celui du PSG, livé sur la télé du boulot (pas le cas de tout le monde apparemment)
  • >> La chienlit totale sur celui de Monaco pendant un bon moment avant une nette amélioration sur la fin.

 

Explication. On a décidé de liver Monaco-Atletico sur le player SFR (offre numérique) depuis la maison, considérant qu’il intéresserait moins de monde et que c’était un risque à prendre. Un pari moyennement réussi, si l’on considère qu’on a passé la moitié de la soirée à s’arracher les cheveux sur le match le moins suivi (donc le plus facile à choper)

Dans l’ordre

  • >> Le player SFR sur ordi qui met environ 5 ou 6 minutes à s’ouvrir, puis 30 minutes à nous mettre TF1, sans que les chaînes RMC n’apparaissent jamais (en dehors de RMC access)
  • >> L’appli mobile qui refuse de nous authentifier pendant un bon quart d’heure jusqu’à ce qu’on arrive à voir la fin de Barça-PSV sur RMC 1
  • >> La même appli qui nous lâche au coup d’envoi de Monaco-Atlético pour revenir par miracle aux alentours de la 25e minute.

Ensuite ? Un son qui devance l’image de 10 secondes, puis l’inverse, parfois la même image qui revient, jusqu’à une normalisation progressive au cours de la seconde période. Estimons-nous heureux, puisque Pierre Ménès est encore en train d’essayer d’avoir quelqu’un au service client de SFR.

Une pensée émue au passage pour tous les salariés de Patrick Drahi qui risquent d’entendre parler du pays dans les prochains jours, quand bien même ils n’ont rien à voir avec le bouzin. Sans parler des abonnés qui vont se ruer sur leur téléphone pour réclamer à juste titre un dédommagement, ou pire un désabonnement. Certains ont déjà vertement exprimé leur façon de penser sous le tweet du Community Manager de SFR s’excusant pour la gêne occasionnée au cours de la soirée. Le même CM avait d’ailleurs commencé sa journée tôt, promettant à droite à gauche que ça marcherait à l’heure H, pour finir par bloquer un internaute de plus en plus remonté devant l’évidence d’une soirée gâchée.

Finalement, les mieux lotis sont ceux qui partaient de plus loin. Les abonnés à Canal + par satellite, 2 millions de foyers en France, ont appris qu’ils pourraient voir Liverpool-PSG (moyennant le règlement de la somme de 9 euros par mois) le matin même, et c’est encore pour eux que ça avait l’air de mieux fonctionner.

Le groupe SFR, reconnaissons-lui ce mérite, n'a pas attendu pour tenter d'endiguer le flot de critiques. Tous les clients ayant été impactés par les dysfonctionnements de l'application RMC Sport se verront offrir leur abonnement pendant un mois. Pas sûr que cela apaise les esprits si la diffusion de City-Lyon mercredi connaît les mêmes déboires.