Hôpital et charité: «Yates reste toujours dans les roues», Nairo Quintana allume le leader de la Vuelta

CYCLISME Le compliment vaut son pesant de cacahuète venant du pire suceur de roue du peloton...

B.V.

— 

Simon Yates (à droite) papote pendant que Quintana complote au fond
Simon Yates (à droite) papote pendant que Quintana complote au fond — SIPA

Alors-là, franchement, fallait oser. Quand on connaît la réputation de Nairo Quintana, chambré par tout le peloton pour tenter une demi-attaque chaque année bissextile​, l’entendre critiquer Simon Yates sur sa façon de courir à de quoi faire tousser. Pourtant, le grimpeur Colombien de Movistar s’est payé l'actuel leader de la Vuelta à l'arrivée de la onzième étape. 

« Il reste toujours dans les roues, c’est sa façon de courir », balance-t-il. D’aucuns pourraient lui répondre qu’il s’est contenté de gérer dans une étape sans trop de danger et avant un week-end qui s’annonce bouillant en haute montagne. Et que lors du dernier Giro, par exemple, Simon Yates a gagné trois étapes en attaquant à chaque fois. Ou que la dernière vraie attaque de Quintana remonte aux belles années de Raymond Poulidor…

Bref, Nairo, t’as perdu une occasion de te taire.