Philippe Lucas mis en examen

avec agence

— 

L'ancien entraîneur de la nageuse Laure Manaudou, Philippe Lucas, n'est pas apparu depuis lundi à la piscine Europa de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), selon les témoignages recueillis mardi par un journalistes de l'AFP.
L'ancien entraîneur de la nageuse Laure Manaudou, Philippe Lucas, n'est pas apparu depuis lundi à la piscine Europa de Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), selon les témoignages recueillis mardi par un journalistes de l'AFP. — Raymond Roig AFP/Archives

Vendredi, de retour à Melun, l'entraîneur Philippe Lucas a donc été mis en examen pour vol, usage de chèques falsifiés, abus de confiance. Placé en garde à vue depuis ce matin, l'ancien entraîneur de Laure Manaudou a été entendu par un juge dans le cadre d'une enquête sur les comptes de son ancien club de natation de Melun où s'entraînait la meilleure nageuse française il y a deux ans.

A la fin de l'audition, Philippe Lucas a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Maître Gilbert Collard assurera la défense du médiatique entraîneur.

A suivre sur 20minutes.fr, le portrait de Philippe Lucas et l'analyse de ce qu'il risque

Plainte contre X

Avant de comparaître devant un juge, Philippe Lucas répondait à une information judiciaire contre X ouverte le 28 janvier à Melun pour «faux et usage de faux, vol et abus de confiance». Plusieurs plaintes avaient été déposées en 2007 par le Cercle des nageurs de Melun-Val-de-Seine, dénonçant des irrégularités financières présumées dans les comptes du club.

L'avocat de Lucas, a déjà annoncé qu'il allait à son tour porter plainte contre son ancien club pour «dénonciation calmonieuse contre ces plaintes prétendument contre X qui visent sans arrêt dans leur corps M. Lucas».

Le procureur de la République de Melun Serge Dintroz avait évoqué au moment de l'ouverture d'information des chèques «émis dans des conditions qui ne respectent pas l'orthodoxie financière».

Trois chèques douteux

Les plaintes du club dénonçaient notamment «deux chèques d'un montant de 20.000 et 5.000 euros» émis au bénéfice de Philippe Lucas, et «un chèque d'un montant de 20.000 euros» au bénéfice de Laure Manaudou.

La nageuse, entendue en janvier à Ambérieu (Ain) par les inspecteurs de la police judiciaire de Versailles (Yvelines), avait été mise «hors de cause», selon M. Dintroz. A l'inverse de Lucas, elle peut préparer ses Jeux en toute quiétude...