Tour de France 2018: Hinault demande au peloton de faire grève contre Christopher Froome

CYCLISME Bernard Hinault n'est pas franchement content que le cas Froome ne soit pas résolu...

W.P, avec AFP

— 

Chris Froome est toujours là. Et il gagne toujours autant
Chris Froome est toujours là. Et il gagne toujours autant — Luk BENIES / AFP

« Ça fait neuf mois depuis la Vuelta 2017 », pestait Cyrille Guimard dans nos colonnes avant le début de Giro, qu’allait remporter Chris Froome. Dix, maintenant, depuis le contrôle anormal du Britannique sur le Tour d’Espagne. Et rien n’a encore été décidé. Pas de sanction, donc pas d’arrêt pour Froome, qui continue de régner sur le peloton. Prochaine étape, le Tour de France ? Fort probablement. Et ce n’est pas du goût de l’ancien vainqueur de la grande boucle, Bernard Hinault, lequel appelle les coureurs à faire grève au départ du Tour pour protester contre Froomey.

« On a condamné Contador pour la même chose »

« Si les autorités internationales ne le sanctionnent pas, c’est aux coureurs de prendre leurs responsabilités », a expliqué à l’AFP l’ancien champion français. Dans une interview accordée à Ouest France, Hinault appelle les coureurs à faire grève en Vendée, lors de la première étape le 7 juillet. « Le peloton doit mettre pied à terre et faire grève en disant : "Si lui est au départ, on ne part pas" ».

Selon le Breton, « le peloton est trop gentil. On en a condamné d’autres, tout le monde était d’accord, et lui, on ne va pas le condamner car on dit qu’il a un contrôle anormal ? Non, ce n’est pas un contrôle anormal. On a condamné Contador pour la même chose, il a pris une suspension, et lui n’aurait rien ? », s’interroge le triple vainqueur du Giro.