Marseille: Qu'est-ce que l'OM reproche aux Yankee, groupe de supporters écarté par le club?

FOOTBALL Les Yankee ne sont plus une association officielle reconnue par l’OM. Le club leur reproche d’avoir vendu des billets « au black ». Entre autres…

J.S.-M.

— 

Des supporters de l'OM lors de la finale de Ligue Europa, illustration.
Des supporters de l'OM lors de la finale de Ligue Europa, illustration. — Daniel/phcimages/Cover Images/SIPA
  • L’Olympique de Marseille a décidé de suspendre les Yankee, un groupe de supporters installé dans le virage nord.
  • Les Yankee ont été au cœur d’une série de polémiques, cette saison.

« US go home ! » Les Yankee, groupe de supporters implanté dans le virage nord du Vélodrome, ne sont plus une association reconnue officiellement par l'Olympique de Marseille. Aucun abonnement étiqueté Yankee ne sera vendu lors de la campagne d’abonnement, qui débute dans une semaine. C’est L'Equipe et La Provence qui ont révélé cette information, confirmée depuis par plusieurs sources. Les Yankee ont reçu un courrier d’huissier en début de semaine, après une explication musclée avec le président Jacques-Henri Eyraud.

L’étrange affaire des faux bracelets

Le principal reproche porte sur la revente de places lors du match OM-Lyon par les Yankee. L’OM a porté plainte pour «escroquerie» contre son groupe de supporters, accusé d’avoir vendu de fausses places, sous forme de bracelets. Une centaine de supporters ont été refoulés à l’entrée du stade, ce qui a provoqué une sorte de « bouchon » à l’entrée du stade et a empêché d’autres spectateurs d’entrer. Le leader du groupe Michel Tonini ne dément pas mais assure, auprès de Marsactu qu’il s’agissait « d’initiatives individuelles » de membres de son groupe.

L’étrange affaire du tifo Netflix

La seconde polémique est encore plus touffue : à l’occasion du match Marseille-Bordeaux, Netflix aurait tenté de financer un tifo géant, à des fins publicitaires. Un projet porté par les Yankee, même si les versions ne sont pas toujours les mêmes : à l’AFP, en février, Michel Tonini, le leader assurait que le tifo n’avait pas été financé par Netflix. « On l’avait préparé nous-mêmes, il n’y a rien de Netflix dedans, ils sont juste contents d’avoir un tifo le jour de leur opération de promotion. »

Plusieurs médias, L'Equipe et l’AFP, notamment, ont pourtant établi que c’est Netflix qui a loué le local où le tifo était préparé, et qui a payé le matériel, pour une somme entre 20.000 et 30.000 euros.

Ce projet a en tout cas provoqué une grande polémique parmi les supporters de l’Olympique de Marseille, forçant Netflix et les Yankee à abandonner leur projet. Netflix a également abandonné toutes les opérations publicitaires autour de la sortie de la série : Gérard Depardieu, qui devait donner le coup d’envoi, est finalement resté en loge.

Une étrange escroquerie à la carte bancaire

La carte bancaire du groupe a été dérobée par des jeunes filles qui avaient passé une soirée arrosée avec Michel Tonini, a révélé La Provence, en début d’année. Le préjudice, pour le groupe, aurait été estimé à 13.000 euros. Dans cette affaire, Michel Tonini se présente comme une victime. Pour Jacques-Henri Eyraud, elle donne une mauvaise image du club et de ses supporters.

Une étrange dette auprès du club

Selon France Bleu Provence, l’OM réclame entre 60.000 et 80.000 euros d’impayés aux Yankee. L’association de supporters a démenti. Plus largement, elle dénonce, dans un communiqué, « un plan machiavélique Leproux bis », du nom de cette opération de « pacification » des tribunes du Parc des princes menée par le PSG à l’été 2010.

Dans ce communiqué, les Yankee qualifient Jacques-Henri Eyraud de « pseudo bobo parisien », qui « vient de tomber le masque » et qui voudrait « détruire les supporters ». Les Yankee estiment que d’autres groupes de supporters pourraient être menacés par la direction du club, qu’ils estiment « aux ordres de la LFP »

>> A lire aussi : Une jeune fille utilise la carte bleue d'un groupe de supporters de l'OM pour flamber chez Vuitton

>> A lire aussi : Un tifo réalisé avec l'aide financière de Netflix créé une polémique entre supporters

>> A lire aussi : L'OM a porté plainte contre les Yankees pour vente illégale de places pour le match contre l'OL