L'eSport aux JO, pourquoi pas... Mais le boss du CIO ne veut pas de jeux violents

JEUX OLYMPIQUES Thomas Bach s'est exprimé au sujet de l'eSport...

W.P, avec AFP

— 

Des joueurs de eSport. (Ilustration)
Des joueurs de eSport. (Ilustration) — Tristan Reynaud/SIPA

L’eSport s’invite officiellement dans le débat concernant le futur des Jeux olympiques, dont il pourrait à terme devenir une discipline à part entière.

Depuis quelques mois, plusieurs acteurs du monde olympique, dont Thomas Bach, ont évoqué la possibilité que l’eSport, qui sera discipline médaillable lors des Jeux asiatiques en 2022 en Chine, intègre les JO​ un jour.

Les jeux violents contraires aux principes du CIO

Mais il y a un « mais ». « La ligne rouge serait des jeux vidéo meurtriers, qui feraient la promotion de la violence ou qui contiendraient quelque forme de discrimination que ce soit », a ajouté Bach. « Ils ne pourraient être reconnus comme membre du mouvement olympique car ce serait contraire à nos valeurs et à nos principes », a-t-il ajouté.

La plupart des compétitions d’eSport dans le monde utilisent comme support des jeux vidéo éloignés du monde du sport, comme League of Legends, un jeu de stratégie, de loin le plus populaire. Où il y a bien évidemment un minimum de baston.