Stade Toulousain: Le club au soutien de son pilier Clément Castets, opéré d'un cavernome

RUGBY Le jeune joueur de 21 ans ne devrait pas retrouver les terrains avant 2019…

Nicolas Stival

— 

Le pilier Clément Castets lors d'un match de l'équipe de France des moins de 20 ans contre l'Ecosse, le 20 mai 2016 à Perpignan.
Le pilier Clément Castets lors d'un match de l'équipe de France des moins de 20 ans contre l'Ecosse, le 20 mai 2016 à Perpignan. — P. Rodriguez / Sipa

Le sort s’acharne sur Clément Castets depuis son arrivée au Stade Toulousain, à l’été 2016. Comme lors de ses débuts en Rouge et Noir, l’ex-pilier polyvalent de Montpellier (21 ans) voit sa carrière bloquée par un cavernome cérébral, une malformation des vaisseaux sanguins du cerveau. Mais pour une durée bien plus longue cette fois.

« Dès » octobre 2016, l’ancien capitaine de l’équipe de France des moins de 20 ans avait été autorisé à rejouer par des neurochirurgiens. Seize mois plus tard, le 21 février, il a été opéré, après avoir été victime d’une « mini-hémorragie cérébrale la veille du match contre Oyonnax », le 26 janvier. Le première ligne a fait son annonce dimanche sur Twitter et Instagram , où il a indiqué devoir arrêter de jouer « pendant environ un an ».

Le Stade Toulousain a logiquement apporté son soutien à son jeune pilier, apparu à sept reprises avec les pros cette saison (quatre matchs de Top 14, trois de Challenge européen). L’entraîneur en chef Ugo Mola s’est exprimé jeudi.

« Le club mettra tout en place pour qu’il puisse continuer sa carrière. Apparemment, les derniers examens étaient hyperpositifs. On devrait retrouver Clément Castets en début d’année prochaine avec nous. »

« C’est un garçon hyperattachant, plutôt brillant à côté du sport, a ajouté Mola au sujet de l’étudiant en podologie. On essaie de l’accompagner au mieux, avec un échéancier. »

Quant au convalescent, il s’efforce de positiver : « Je pourrai me consacrer à d’autres aspects de mon développement, que je n’avais jusqu’alors pas eu le temps de travailler. »