JO 2018: Deux athlètes sud-coréens bannis à vie pour avoir tenté d'agresser sexuellement des équipières

MEE TOO Choi Jae-woo et Kim Ji-hyon avait participé à la finale des bosses à Pyeongchang...

J.L. avec AFP

— 

Choi Jae-woo avait terminé 6e de l'épreuve de ski bosses aux JO.
Choi Jae-woo avait terminé 6e de l'épreuve de ski bosses aux JO. — Kin Cheung/AP/SIPA

Deux athlètes olympiques sud-coréens spécialistes du ski de bosses ont été bannis à vie, accusés d'avoir agressé physiquement et sexuellement des coéquipières, selon la Fédération sud-coréenne de ski (KSA) jeudi. Choi Jae-woo et Kim Ji-hyon, qui ont notamment participé aux Jeux olympiques de Pyeongchang le mois dernier, sont accusés d'avoir agressé «physiquement et sexuellement des athlètes féminines» lors d'une compétition au Japon début mars, a précisé à l'AFP un porte-parole de la KSA.

Après enquête, «il a été décidé de bannir Choi et Kim de manière permanente», a poursuivi ce porte-parole, précisant que les deux skieurs ne pourraient plus prendre de licence auprès de la Fédération sud-coréenne de ski, un prérequis nécessaire pour participer aux compétitions nationales et internationales. Cette sanction intervient alors que le mouvement #Meetoo se répand en Corée, pays qui reste de tradition patriarcale malgré ses avancées économiques et technologiques et où les femmes ont longtemps été réticentes à témoigner des agressions subies par des hommes de pouvoir.

Selon le porte-parole de la KSA, Choi, 24 ans, et Kim, 23 ans, ont bu de l'alcool dans leur chambre d'hôtel à l'occasion de l'étape de la Coupe du monde de freestyle dans la ville japonaise d'Akita. Ils ont demandé à des coéquipières hébergées dans une chambre à côté de venir les rejoindre et selon plusieurs médias, ils les ont agressées quand elles ont refusé leurs avances.