VIDEO. Bordeaux: Ronan Quemener, un mur Bleu pour emmener les Boxers vers le titre en Ligue Magnus

HOCKEY SUR GLACE Le gardien international des Boxers de Bordeaux, arrivé en cours de saison, est au sommet de son art…

Clément Carpentier

— 

Ronan Quemener, le gardien des Boxers de Bordeaux.
Ronan Quemener, le gardien des Boxers de Bordeaux. — Clément Carpentier - 20 Minutes
  • Ronan Quemener est un vrai baroudeur des patinoires.
  • Le gardien international français apporte toute son expérience aux Boxers de Bordeaux.
  • Il ne se cache pas : l’objectif de cette fin de saison est d’aller chercher le titre de champion de France de hockey-sur-glace.

« Ronan, Ronan, Ronan… », ce refrain, on l’entend de plus en plus souvent à la fin des matchs des Boxers de Bordeaux. Il faut dire que depuis le début des play-offs de la Ligue Magnus de hockey-sur-glace, le gardien international français, Ronan Quemener, est sur un nuage. Il porte son équipe vers les sommets que ce soit contre Gap en quart de finale ou en ce moment en demi-finale contre Grenoble (1-1 dans la série pour l'instant). Son pourcentage d’arrêt ? 92 % ! Autant dire qu’il faut se lever tôt pour faire trembler ses filets.

>> A lire aussi : Bordeaux: NHL, commotions, fin de carrière... Maxime Sauvé, le ressuscité des Boxers

Avec ses coéquipiers bordelais, il veut maintenant « aller au bout » pour décrocher le titre de champion de France. Ce chemin, le Breton d’origine, comme l’indique son nom, le connaît bien, très bien même. Véritable baroudeur des patinoires européennes (8 clubs en 10 ans), Ronan Quemener a déjà remporté trois titres nationaux dans sa carrière (deux en France et un en Finlande) :

J’ai toujours cherché à évoluer, à progresser. A l’étranger, on se professionnalise. On a des responsabilités, il faut gérer la pression. Toutes ces expériences étaient intéressantes et enrichissantes

Homme du match face au Canada lors du championnat du monde

Ses performances ne passent évidemment pas inaperçue dans le hockey français. A 22 ans, le 1er septembre 2010, il honore sa première sélection avec la France lors d’un match amical. Mais derrière l’indéboulonnable Christobal Huet, il disparaît peu à peu dans la hiérarchie des gardiens avant d'enfin jouer son premier match officiel avec le maillot bleu. Et quel match !  Un France - Canada lors des championnats du monde de 2015. 

Ronan Quemener face au Canada en 2016.
Ronan Quemener face au Canada en 2016. - ALEXANDER NEMENOV / AFP

>> A lire aussi : Bordeaux: Vincent Cadren, dernier hockeyeur des Boxers à mener une double vie

Il se souvient évidemment de cette rencontre, où la France a frôlé l'exploit : 

Ce sont des moments que l’on n’oublie pas. C’était à Prague. Il y avait 15.000 Tchèques qui chantaient pour nous. En face, il y avait les meilleurs joueurs du monde. C’est une expérience inoubliable ! 

Il affronte une deuxième fois le Canada au Mondial 2016 dans une rencontre où il est élu meilleur joueur du match. Une jolie ligne à ajouter sur son CV.

Un pari gagnant - gagnant pour les Boxers et le joueur

C’est donc une référence à son poste qui a débarqué aux Boxers de Bordeaux en cours de saison pour remplacer le gardien titulaire, Clément Fouquerel, alors blessé. Ronan Quemener connaissait le club où il a « quelques copains » et bien sûr « la bonne ambiance de la patinoire Mériadeck » pour être venu jouer avec la France. Une patinoire qu’il a conquise au fur et à mesure de ses prestations XXL.

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: À quoi ça ressemble un All Star Game de hockey?

Aujourd’hui, c’est un pari gagnant - gagnant pour le club et le joueur. Reste maintenant à conclure la belle aventure par un titre dans quelques semaines.

Ce sont les play-offs, c’est celui qui aura le plus de caractère et qui en voudra le plus qui passera. C’est du hockey !