JO 2018: Privée de cérémonie, la Russie remporte une finale de malade en hockey... Le résumé de la nuit

JEUX OLYMPIQUES Peu de Français sur les dernières épreuves, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y avait pas de spectacle...

J.S.-M.

— 

Boum.
Boum. — SIPA

Vous dormez la nuit ? Nous, pas pendant ces JO. Chaque matin, on vous raconte ce que vous avez loupé à Pyeongchang. Allez, bon p’tit dej'.

Les Français de la nuit

Une grosse erreur dans l’un des derniers virages éjecte les bobeurs français du Top 10, leur « médaille d’or à eux », comme l’a dit le pilote Loïc Costerg. Ils terminent 11e et c’est une vraie déception.

Le reste de la délégation est tranquillou en train de faire la grasse mat / boire des coups au club France / enquiller les interviews. Le dernier rendez-vous, c’est la cérémonie de clôture, ce midi.

La star

Thomas Bach. Quel charisme fou pour le président du CIO ! Quand il a lu cette décision de la commission exécutive du CIO, la salle de conf' du Main Press Center est entrée en fusion. Non, plus sérieusement, c’est l’info de la nuit : à l’unanimité, le CIO a décidé de ne pas lever la suspension pour la cérémonie de clôture, ce qui aurait permis aux « athlètes olympiques russes » de défiler sous leur drapeau. Conséquence, notamment, des deux contrôles positifs d’athlètes russes aux JO.

Le tweet

Wouhou !

L’image

Finale complètement dingue en hockey sur glace entre la Russie (ou presque) et l’Allemagne. Ça s’est terminé au but en or, avec une fin de temps réglementaire complètement dingue !