Jeux Paralympiques 2018: Déjà trois médailles en trois épreuves... Arthur Bauchet est parti pour nous faire des Jeux incroyables

HANDISPORT Car il reste deux épreuves, ses préférées...

J.S.-M.

— 

A 17 ans, Arthur Bauchet signe des performances incroyables aux JO.
A 17 ans, Arthur Bauchet signe des performances incroyables aux JO. — SIPA
  • A 17 ans, le skieur originaire de Saint-Tropez participe à ses premiers Jeux Paralympiques.
  • Après seulement un an sur le circuit, il est ultra-performant : il a remporté trois médailles d'argent en trois épreuves. 

Sa quasi homonyme, Marie Bochet, est porte-drapeau. Et c’est sur elle que pèse le poids des attentes… Après ses deux médailles d'or en descente et en Super-G, elle a loupé l’avant-dernière porte, cette nuit, et donc le triplé. Pendant ce temps, Arthur Bauchet glanait, lui sa troisième médaille d’argent en trois épreuves, à seulement 17 ans.

 

>> A lire aussi : Jeux paralympiques: Une médaille d'or, deux d'argent et la France égale déjà Sotchi 2014

« Trois médailles en trois jours, c’était impensable avant les Jeux », a-t-il exulté en zone mixte, un grand sourire sur le visage. « Il vit un rêve, c’est complètement magique pour lui », confirme sa mère Stéphanie Bauchet.

On a discuté au téléphone avec elle, ce mardi matin (en France), pendant que le fiston enchaînait les obligations : cérémonies, contrôle antidopage, et, surtout, récupération : « On est venus à 10, en famille, on a loué un chalet… Mais on ne le voit presque pas, à part lors des épreuves ! Il est très protégé par le staff. »

Sensible à la fatigue

Un staff qui veut laisser à Arthur Bauchet une bonne nuit de sommeil entre deux épreuves - le géant a lieu dans la nuit, ce jeudi. Et sa maladie, la paraparésie spastique, qui provoque raideurs et douleurs dans les jambes, le rend particulièrement sensible à la fatigue. « Depuis le début des Jeux, il est très bien physiquement. Mais les journées sont intenses, c’est quand même lourd… Il va être crevé », s’inquiète Stéphanie Bauchet.

Pas grave : après avoir brillé en vitesse et en combiné, Arthur Bauchet entame demain ses épreuves favorites, le géant (dans la nuit ce mercredi), puis le slalom (samedi). L’athlète russe (mais sous bannière olympique) Aleksei Bugaev​, vainqueur ce mardi, est certes très en forme. Mais Arthur Bauchet aussi. Le meilleur est donc à venir, non ? « A priori, oui », sourit la maman.