JO 2018: «Va mourir», «bête curieuse», Gus Kenworthy révèle les messages reçus après son baiser

HOMOPHOBIE Le skieur freestyle américain avait été l'une de vedettes de Pyeongchang après avoir été filmé en direct en train d'embrasser son petit ami... 

N.C.

— 

Le skieur freestyle américain Gus Kenworthy, en train d'embrasser son petit ami après l'épreuve de slopestyle des JO de Pyeongchang, le 18 février 2018.
Le skieur freestyle américain Gus Kenworthy, en train d'embrasser son petit ami après l'épreuve de slopestyle des JO de Pyeongchang, le 18 février 2018. — Capture d'écran NBC

La séquence avait été largement partagée - et positivement commentée - pendant les JO de Pyeongchang. Le skieur freestyle américain Gus Kenworthy avait été filmé par la chaîne NBC en train d'embrasser son petit ami après l’épreuve de slopestyle. « Je n’avais pas réalisé qu’on était filmés mais je suis tellement heureux qu’on l’ait été », avait réagi l’intéressé, qui avait reçu des centaines de messages de soutien.

Quelques jours plus tard, la teneur des messages a changé. Pas tous bien sûr, mais Kenworthy a tenu à montrer à tout le monde le genre d’insultes dont il a été l’objet après la diffusion de cette séquence.

« Eux : On est en 2018, personne ne se soucie du fait que tu sois gay. L’homophobie n’existe plus. Redescends sur terre.

Mes notifications Youtube : »

En VF, ça donne en résumé à peu près ça : « Va mourir du sida », « tapette », « putain de bête curieuse », « avec un peu de chance, tu vas mourir dans d’atroces souffrances », « retourne au placard, hors de notre vue »… Voilà de quoi réconcilier avec la nature humaine.

Youtube a réagi dans la foulée de ce post. « C’est inacceptable, nous sommes tellement désolés que ces commentaires et ces notifications soient arrivés jusqu’à vous. Nous travaillons activement à résoudre ce problème pour ne plus voir ou être averti de commentaires abusifs et à trouver de nouveaux moyens de protéger les gens ».

Gus Kenworthy, qui avait révélé son homosexualité en 2015, a apprécié. Mais n’a pu s’empêcher de se montrer légèrement ironique envers le géant de la vidéo. « Tentez peut-être de filtrer les commentaires avec des mots comme "tapette" ou "va mourir" pour qu’ils n’apparaissent plus dans aucun commentaire ? Je suis confiant sur ma capacité à faire face, mais plus jeune ça m’aurait vraiment fait passer un sale moment ».