Espagne: Un arbitre menace d'expulser les joueurs s'ils parlent basque sur le terrain

FOOTBALL L'arbitre ne voulait manquer aucune insulte proférée sur le terrain...

A.G.

— 

Le drapeau du Pays Basque
Le drapeau du Pays Basque — Rafa Rivas AFP/Archives

La scène a été racontée aux médias espagnols par les dirigeants des deux clubs, outrés qu’ils étaient par ce qu’ils ont entendu. Durant un match de cinquième division espagnole entre Elgoibar et Idiazabal, dans la province de Guipuscoa, l’arbitre de la rencontre aurait menacé d’expulser les joueurs s’ils étaient surpris en train de parler basque sur le terrain.

« C’est la première fois qu’on entend ce genre de requête, et c’est inacceptable »

Le président du club d’Idiazabal Matías Aranburu a affirmé à des journalistes présents sur place qu’« avant le match, l’arbitre [leur] a dit qu’il ne voulait pas entendre un seul mot en basque pendant la partie, qu’il comprenait un mot ou deux mais qu’il n’aurait pas été capable de capter les insultes ».

Du côté du Club Deportivo Elgoibar, le coach Omar Aizpuru, qui a raconté l’affaire sur son compte Twitter, était aussi contrarié. Il a affirmé affirmant au Mundo Deportivo que c’était « la première fois qu’il rencontrait ce genre de requête et que c’est inacceptable qu’un officiel demande une telle chose ». « Cet arbitre est arrivé d’Andalousie en décembre dernier et il essaie de se faire un nom », a ajouté l’entraîneur.

Cette attitude « ne peut être négligée », selon le conseiller régional à la culture et aux sports Denis Itxaso : « Ce genre d’épisode ne fait rien si ce n’est créer un manque de respect envers une langue et un héritage ».

Si tout le monde a été contraint de parler castillan, « alors qu’ici on a toujours parlé basque et que c’est la chose la plus naturelle du monde », précise Matías Aranburu, le match s’est toutefois déroulé sans le moindre incident, précise AS, finissant sur un score nul et vierge.