Lens-Valenciennes: Sloan Privat a enfin retrouvé le plaisir de jouer

FOOTBALL Auteur du but valenciennois dans le derby à Lens (1-1) samedi, l'attaquant n'avait plus joué un match depuis plus de six mois...

Francois Launay

— 

Le Valenciennois Sloan Privat lors du derby à Lens
Le Valenciennois Sloan Privat lors du derby à Lens — L. Mazure/Ma Ligue 2
  • Après six mois sans jouer ou presque à Guingamp, l’attaquant a retrouvé le sourire au VAFC.
  • Arrivé cet hiver dans le Nord, il a joué son premier match sous ses nouvelles couleurs ce samedi à Bollaert.
  • Buteur pour ses débuts, il retrouve enfin le plaisir de jouer.

Bien sûr, il y a forcément la frustration d’avoir été rejoint au score en toute fin de match. Il n’empêche que le nul concédé par Valenciennes (1-1) samedi sur la pelouse de Lens a un petit goût de victoire personnelle pour Sloan Privat.

Auteur du but valenciennois pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, l’attaquant, arrivé cet hiver dans le Hainaut, a mis un terme à une longue période de doute. Barré à Guingamp où il n’avait joué qu’une minute en Ligue 1 et un seul match en coupe de la Ligue depuis le début de saison, le joueur de 28 ans avait perdu confiance en lui.

« Quand tu ne joues pas pendant six mois, tu te demandes si tu sais encore jouer au foot »

« Ça fait vraiment plaisir de marquer surtout dans un tel contexte. C’était d’ailleurs le premier match de ma carrière à Bollaert. J’ai maintenant envie d’enchaîner les matchs pour retrouver le plaisir de jouer au football. Quand tu ne joues pas pendant six mois, que tu n’es pas dans le groupe, ça cogite beaucoup dans la tête et on se demande si on sait toujours au foot. C’est pour ça que je veux remercier le staff du VAFC qui m’a donné la possibilité de m’exprimer sans oublier tous mes proches qui m’ont beaucoup soutenu ces six derniers mois », lâche, reconnaissant, l’attaquant passé par Sochaux, Clermont et Guingamp.

L’un des gagnants du départ de Mothiba

Sa sortie du tunnel, Sloan Privat la doit aussi indirectement à Lebo Mothiba. Si le LOSC n’avait pas fait le forcing pour rapatrier le Sud-Africain le dernier jour du mercato dans ses rangs, l’histoire entre VA et Privat n’aurait pas commencé.

« Quand le départ de Lebo a été acté, il nous fallait quelqu’un. Un joueur de ce profil, il, n’y en a pas beaucoup à ce moment-là du mercato. Et puis, il avait une vraie volonté de venir. Le timing était parfait. On est content qu’il nous ait rejoints », se réjouit Réginald Ray, l’entraîneur valenciennois.

>> A lire aussi : LOSC: «Fais du bien à Bertrand, il te le rend en chiant»: Quand Galtier tacle Valenciennes avec une citation de l'espace

Avec un but dans le derby pour son premier match, l’aventure de Privat au VAFC pouvait difficilement mieux débuter. La relation part sur de bonnes bases. Il ne reste plus qu’à entretenir la flamme.