Bordeaux: Sami Driss, de la ProA à la Nationale 2 au nom d'un «vie normale»

BASKET Le basketteur bordelais est en pleine reconversion professionnelle... 

Clément Carpentier

— 

Sami Driss est aussi commercial dans une start-up bordelaise.
Sami Driss est aussi commercial dans une start-up bordelaise. — Paup'Phototek
  • Sami Driss a décidé d'arrêter sa carrière pour des raisons médicales, professionnelles et personnelles.
  • Tout en apportant son expérience aux JSA, l'ailier bordelais est devenu commercial dans une start-up à Bordeaux. 
  • À 35 ans, il hésite encore à prolonger sa double vie. 

La séance d’entraînement bat son plein au Palais des Sports de Bordeaux, lundi soir, quand d’un seul coup sur une action anodine, Sami Driss, s’effondre sur le parquet. L’arrière bordelais de 35 ans finit par se relever en se tenant le dos après plusieurs minutes au sol : « Avec l’âge, ça devient plus compliqué au niveau physique. Je ne peux plus supporter des charges d’entraînement ou des contacts trop importants. Et puis, il fallait se rendre à l’évidence à un moment donné, je n’avais plus la capacité à jouer à haut niveau », confie celui qui souffre d’une discopathie (absence d’un disque entre deux vertèbres) sur le bord du terrain à la fin de la séance.

Ce problème de dos, c’est l’une des raisons qui l’a poussé à mettre fin à sa carrière professionnelle en 2015 alors qu’il jouait encore plus d’une vingtaine de minutes en ProA avec Pau. Mais à l’époque pas question pour autant de tout arrêter. Après une saison à Vanves en Nationale 2 (4e niveau français), Denis Lacampagne lui propose cet été de revenir aux  JSA Bordeaux Métropole Basket après un premier passage au club entre 2008 et 2012. « Quand le président m’a parlé de cette possibilité, j’ai dit tout de suite OK », se souvient son entraîneur, Joachim Duthé. À Bordeaux, le Parisien d’origine jouera au même niveau et surtout poursuivra sa reconversion professionnelle.

En CDI dans une start-up bordelaise

En effet, c’est l’autre raison pour laquelle, il a pris du recul. « Il y avait des choix de vie à faire. J’’ai une petite fille et une femme, j’ai envie de passer à autre chose et de m’ouvrir à d’autres horizons. J’ai envie d’avoir une vie un peu plus normale, de travailler, d’être dans une entreprise », explique celui qui avait repris ses études en école de commerce pendant sa carrière.

Sami Driss et les JSA affrontent le Valence Condom Gers Basket, ce samedi, au Palais des Sports de Bordeaux.
Sami Driss et les JSA affrontent le Valence Condom Gers Basket, ce samedi, au Palais des Sports de Bordeaux. - JSA BMB

>> A lire aussi : Basket: Boris Diaw se retire de la présidence des JSA Bordeaux

Sami Driss a signé récemment un CDI en tant que commercial dans la start-up bordelaise, Displayce, où il vend de la publicité et de l’affiche digitale. « Ça se passe super bien. J’ai 35 ans, je suis l’un des plus vieux de la boîte mais je suis celui qui a le moins d’expérience », s’amuse-t-il avant d’ajouter : « Sans aucun doute, je préfère ma vie d’aujourd’hui ! »

« Ca fait 30 ans que je n’ai pas eu tous mes week-ends alors ça fait réfléchir à la suite »

Pour autant, le Bordelais reste ce joueur hargneux qui ne lâche rien sur le terrain à l’image de son coup de gueule pendant l’entraînement pour remuer ses jeunes coéquipiers. Un véritable plus pour Joachim Duthé qui cherchait en début de saison « un cadre, un joueur d’expérience avec du vécu, un joueur de plus de 30 ans. Moi, je suis dans ma première année en tant que coach principal donc j’avais besoin d’avoir un relais sur le terrain. »

Sami Driss porte de nouveaux les couleurs des JSA Bordeaux Métropole Basket cette saison.
Sami Driss porte de nouveaux les couleurs des JSA Bordeaux Métropole Basket cette saison. - Paup'Phototek

Reste maintenant à savoir si Sami Driss va prolonger l’aventure une saison supplémentaire ? « Je ne sais pas. On verra. Mais ça fait 30 ans que je n’ai pas eu mes week-ends alors ça fait réfléchir. Après, je prends toujours autant de plaisir », répond l’intéressé. Et le banc de touche alors ? « Ça me titille. Mais, je pense que j’aurai besoin de souffler à un moment… » Un repos que Sami Driss aura bien mérité !

>> A lire aussi : NBA: Futur grand! Frank Ntilikina sera au All Star Game