Boxe: Le CIO suspend son aide à la Fédération amateur, récupérée par un sulfureux homme d'affaires ouzbek

BOXE Gafur Rakhimov, nouveau président par intérim, fait partie des «criminels majeurs» de son pays, selon le Trésor américain...

N.C. avec AFP

— 

Le président du CIO Thomas Bach, lors d'une réunion à Lausanne le 20 janvier 2018.
Le président du CIO Thomas Bach, lors d'une réunion à Lausanne le 20 janvier 2018. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Le Comité international olympique (CIO), «extrêmement préoccupé» par la nomination du sulfureux Gafur Rakhimov comme président par intérim de la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA), a suspendu ses aides financières à l'instance, a annoncé dimanche un porte-parole du CIO.

«Le CIO est extrêmement préoccupé par la gouvernance de l'AIBA, déclare dans un communiqué le représentant de l'instance olympique. L'an passé, le comité exécutif du CIO avait identifié certaines exigences auxquelles devait se soumettre l'AIBA, particulièrement dans les domaines de la gouvernance, des finances, de la lutte contre le dopage et de l'arbitrage. L'AIBA devait prendre des mesures pour régler ces questions».

L'Ouzbek fait partie des «criminels majeurs» de son pays, selon les Etats-Unis

«Les responsables de l'éthique et de la conformité du CIO soumettront cette semaine un rapport aux membres du comité exécutif réunis à PyeongChang (la ville hôtes des JO-2018 du 9 au 25 février) et celui-ci décidera ensuite d'éventuelles mesures supplémentaires, poursuit le communiqué. Jusqu'à ce que les demandes aient été complètement prises en considération par l'AIBA, le CIO a décidé de suspendre avec effet immédiat ses prochaines aides financières. Dans toutes ses décisions, le CIO veille avant-tout à respecter les intérêts des athlètes de l'AIBA».

Gafur Rakhimov, un homme d'affaires ouzbek de 66 ans, a été nommé samedi par intérim à la tête de l'AIBA jusqu'aux prochaines élections de novembre. Selon l'administration américaine qui a gelé ses biens, Rakhimov - le plus ancien vice-président de l'AIBA - est lié au milieu du crime organisé aux Etats-Unis. Le mois dernier, le Département du Trésor américain avait assuré que l'Ouzbek faisait partie des «criminels majeurs» de son pays en raison de son implication dans le «trafic d'héroïne».

>> A lire aussi: La boxe est-elle encore corrompue? «Tout le monde travaille dans le même sens pour en redorer l’image»

Le 6 décembre, le CIO avait décidé d'enquêter au sein de l'AIBA pour faire la lumière sur la crise de gouvernance en son sein. Le 20 novembre, le président taïwanais de l'AIBA, Ching-Kuo Wu, qui avait été suspendu par sa propre fédération, avait démissionné après 11 ans de mandat et avait été remplacé jusqu'à samedi par l'intérimaire italien Franco Falcinelli.