LOSC : Marcelo Bielsa «s'est senti humilié» raconte son avocat

FOOTBALL Le club, qui devait intialement se présenter ce mardi devant la DNCG, a vu son rendez-vous reporté à jeudi...

Francois Launay
— 
Marcelo Bielsa va régler son cas avec le Losc devant la LFP, le 12 décembre 2017.
Marcelo Bielsa va régler son cas avec le Losc devant la LFP, le 12 décembre 2017. — Michel Spingler/AP/SIPA

Règlement de compte sous couvert de gros sous. Le licenciement de Marcelo Bielsa de son poste d'entraîneur du LOSC le 22 novembre dernier sera au cœur des discussions de la commission juridique de la Ligue qui reçoit ce mardi les avocats de l’entraîneur d’un côté et ceux du club nordiste pour essayer de parvenir une conciliation. Reparti en Argentine, le coach réclame déjà plus de dix millions d’euros d’indemnités au LOSC.

>> A lire aussi : VIDEO. Ligue 1: Pourquoi le Losc a viré Bielsa

« On lui a fait ramasser ses affaires comme un salarié lambda »

Et il n’a pas l’intention de lâcher prise comme le raconte son avocat. Interrogé ce mardi par Le Parisien, Me Carlo Alberto Brusa a expliqué comment son client avait vécu sa mise à l’écart.

« Il s’est senti humilié. Il était là pour un projet de longue durée. Le Losc avait fait énormément de publicité autour de son arrivée. Et, à la fin, on lui a fait ramasser ses affaires comme un salarié lambda qui aurait volé de l’argent dans la caisse du magasin. Sans même prendre la peine de discuter ».

« Son contrat exclut, toute possibilité de licenciement pour faute grave »

Sur le fond, l’avocat a aussi expliqué que le coach argentin demandait le paiement de son salaire (environ 400.000 euros brut) jusqu’au terme de son contrat prévu en juin 2019. Et le coach a déjà sa ligne de défense

« Son contrat exclut, c’est écrit noir sur blanc, toute possibilité de licenciement pour faute grave. Pour l’instant, nous sommes lancés dans une bataille judiciaire avec le Losc. Mais un arrangement est toujours possible », reconnaît son avocat.