Rennes-OM: Trois idées (plus ou moins bêtes) pour que ce foutu match de Coupe de la Ligue serve à l'OM

FOOTBALL On ne va sans doute pas se régaler, ce mercredi (18h45), devant ce Rennes-OM. Alors autant que ça serve à quelque chose…

Jean Saint-Marc

— 

A jamais les premiers sur les montages pétés.
A jamais les premiers sur les montages pétés. — Photo : SIPA, Montage : W.P. / 20 Minutes
  • Rudi Garcia va pouvoir faire tourner son effectif, ce mercredi soir, face à Rennes en Coupe de la Ligue.
  • Loin d’être la priorité de Marseille, cette compétition peut tout de même servir à quelque chose.

C’est un refrain qu’on entend en boucle, pas aussi agaçant que Despacito mais tout aussi répétitif. La Coupe de la Ligue, « le chemin le plus court pour l'Europe », « la façon la plus rapide de gagner un titre ». Jolie manière de dire que cet improbable trophée se gagne en quatre pauvres matchs, disputés à des horaires pénibles, coincés entre des matchs à (vrais) enjeux, eux.

Mais peu importe le flacon, ce Rennes-OM (18h45) peut quand même servir à quelque chose… Si si, j’vous jure.

>> A lire aussi : Rudi Garcia menace de «mettre la CFA» à Braga en Ligue Europa (trois jours avant PSG-OM)

>> Parce qu'à défaut de relancer les tricards, on va pouvoir lancer les jeunes. Ça aurait eu de la gueule, une défense Bédimo, Fanni, Doria, avec ces trois-là plus Bouna Sarr sur le flanc droit, non ? Non, OK. Mais ça aurait permis de voir une dernière fois les trois premiers cités, tricards de longue date. Et après leurs performances de malade, l’OM aurait pu les vendre dix millions chacun à des clubs qataris. Un scénario aussi probable que celui d’une semaine sans pluie à Rennes, vous l'avez compris. 

Ces trois gars-là ne sont même pas dans le groupe. Contrairement au minots Rocchia (qui pourrait même être titulaire, pour laisser souffler Amavi), et Sari. Ils pourraient connaître leurs premières minutes depuis leur signature chez les pros, fin novembre. Yohann Pelé, lui, retrouvera sa place dans les buts : il « mérite de jouer », affirme Garcia. Florian Escales sera sur le banc (« il travaille dur, ce sera important pour lui d’être dans le groupe »).

>> Parce qu’une Coupe de la Ligue = une Coupe du Monde. Ou presque. Pour arriver à cette équation, on a juste déformé un chouïa une décla très drôle de Valère Germain, ce mercredi, en conf' de presse. Germain qui est né à Marseille, pour rappel, et donc qui n’a pas peur des enflammades :

La Coupe de la Ligue, c’est la compétition la moins prestigieuse ? C’est vous qui le dites. Si à la fin, il y a un trophée… Ce ne sera pas la moins prestigieuse. Tous les supporters ont envie d’un titre. En 2010, le premier titre après tant d’années, c’était bien une Coupe de la Ligue ? (effectivement, et ça faisait 17 ans). On aurait dit que Marseille avait gagné une Coupe du monde ! (rires) »

L'OM a encaissé sa dernière défaite en L1 face à Rennes.
L'OM a encaissé sa dernière défaite en L1 face à Rennes. - B. Horvat / AFP

>> Une Madjer de Mitroglou, une lucarne de Zambo, et le match du 10 septembre sera pardonné. Une talonnade derrière la jambe, un tir lointain tout en fourberie : en deux gestes et dix minutes, les Rennais Khazri et Bourigeaud ont plongé Marseille dans la crise, mi-septembre. La défaite 3-1, au Vélodrome, a eu lieu quinze jours après l’humiliation monégasque. Un traumatisme marseillais, bien sûr, et le match qui a tout changé : une nouvelle tactique, deux-trois changements, et, depuis, l'OM enquille en Ligue 1 avec 12 matchs sans défaite (et une qualif' en Ligue Europa).

>> A lire aussi : OM-Rennes (1-3): Marseille n'a pas digéré Monaco et vomit sa tisane... Naufrage au Vélodrome

« Bien sûr qu’on va être revanchards à Rennes, reconnaît Maxime Lopez. Ils sont venus chez nous, ils nous ont battus chez nous, ils ont provoqué une mini-crise au sein du club ! » On va voir ce qu’on va voir… (et au pire, comme il n’y a pas de prolongations, c’est juste deux heures à passer)