FCN-Toulouse: «Des U17 contre des seniors», Dupraz ne décolère pas après la défaite à Nantes

FOOTBALL Transparents surtout en première période, les Toulousains ont perdu (2-1) à la Beaujoire, samedi soir…

David Phelippeau

— 

Le coach Pascal Dupraz a la mine des mauvais jours.

Le coach Pascal Dupraz a la mine des mauvais jours. — LOIC VENANCE / AFP

  • Toulouse a touché le fond en première mi-temps, samedi soir, à la Beaujoire.
  • Pascal Dupraz, le coach du TFC, a semble-t-il élevé le ton à la pause.
  • Cette défaite (2-1) à Nantes est un coup d’arrêt pour le TFC.

Il est revenu du vestiaire seul et il est resté prostré, le bonnet vissé sur la tête et les mains dans les poches, devant son banc, pendant quelques minutes. Pascal Dupraz, l’entraîneur toulousain, préférait sans doute se retrouver seul après avoir passé une soufflante à son groupe à la pause. Toulouse, qui restait sur cinq matchs sans revers toutes compétitions confondues, a chuté (2-1) samedi soir à Nantes. Et le TFC a surtout complètement failli en première période. Quarante-cinq minutes durant lesquelles les hommes de Dupraz n’ont rien réussi.

>> A lire aussi : TFC-ASSE: Pascal Dupraz allume le public du Stadium de Toulouse, pas assez chaud à son goût

La colère froide de Dupraz

« On n’a pas joué la première mi-temps, estime le coach du TFC. On a oublié que Nantes impose un défi physique. On avait l’impression de voir des U17 contre des seniors. Ce n’était pas difficile de faire mieux en seconde. J’avais envie de faire trois changements à la mi-temps, j’aurais pu en faire neuf. Ce n’est pas sous prétexte que mes joueurs font n’importe quoi que je dois faire pareil. » Finalement, Dupraz n’a pas réalisé de modifications sur son onze de départ à la pause. « On aurait dû être puni davantage en première mi-temps, poursuit Dupraz. On s’est fait bouffer, on n’a pas mis les ingrédients nécessaires à un match de Ligue 1… »

Les murs du vestiaire toulousain ont donc tremblé. Alexis Blin, qui a égalisé en dans le second acte, l’a confié en zone mixte. « On a été ridicules en première mi-temps, on s’est fait marcher dessus. Cette dernière n’était pas digne de notre équipe. Il [le coach] nous a secoués à la pause… » Une remontée de bretelles qui a manifestement porté ses fruits.

>> A lire aussi : TFC-ASSE: Delort déçoit, Lafont brille, Moubandje inquiète... Ce qu'il faut retenir de ce match

Un coup d’arrêt au plus mauvais moment

« C’était mieux en deuxième période », selon Delort. « On est revenus avec de meilleures intentions », pour Blin. Mais, Toulouse a quand même fini par s’incliner après avoir pourtant égalisé. Un vrai coup d’arrêt au plus mauvais moment pour le TFC (12e de Ligue 1), c’est-à-dire juste avant une trêve de quinze jours ? « C’est vraiment dommage car on était sur une bonne lancée, confesse Delort. Il faut se remettre en question et se remettre au boulot. Nantes n’a pas gagné car il a été meilleur que nous mais parce que nous, on n’a pas joué à la Beaujoire ce soir… » Et surtout en première période.