Strasbourg-OM: Jeune renard des surfaces, Martin Terrier, «supersub» chez les Bleuets et au Racing

FOOTBALL A l’heure de recevoir Marseille, dimanche (21h), Strasbourg peut compter sur un attaquant à l’efficacité folle ces derniers temps. Reste à savoir si Martin Terrier sera titulaire ou remplaçant…

Bruno Poussard

— 

Appelé de dernière minute en remplacement de Jean-Kévin Augustin, Martin Terrier a planté la bagatelle de six buts en trois matches avec les Espoirs.
Appelé de dernière minute en remplacement de Jean-Kévin Augustin, Martin Terrier a planté la bagatelle de six buts en trois matches avec les Espoirs. — Jean François Monier / AFP.
  • Sauveur des Bleuets pour ses trois premières sélections en Espoirs, l’attaquant Martin Terrier, prêté par Lille à Strasbourg, est en pleine forme.
  • Aux allures de supersub pour le moment, ce jeune renard des surfaces est ainsi en pleine prise de confiance pour devenir titulaire.

Trois matches, 147 minutes, six buts. Invité de dernière minute chez les Bleuets, Martin Terrier, tout juste quatre sélections en U20 auparavant, est plus efficace qu’un renard. Supersub contre le Kazakhstan (4-1) puis le Monténégro (2-1), comme à Dijon avec le Racing (1-1), l'attaquant titularisé contre le Luxembourg (2-3) s'offre une belle visibilité avec ses perfs de chasseur.

« Tout lui sourit en ce moment, il tire, il marque, il nous sauve, ça nous fait gagner des matches, félicite Bingourou Karama, portier des Espoirs et de Strasbourg qui le surnomme “fiston”. C’est le joker plus plus. » Réjouissant pour ces deux équipes, mais aussi pour le Losc, où il a fait ses classes depuis ses six ans et où il a prolongé jusqu’en 2021 avant d’être prêté en Alsace.

>> A lire aussi : Son prêt à peine dévoilé, Martin Terrier s'entraîne déjà avec le Racing club de Strasbourg

Revenir à Lille « avec un statut différent »

A 20 ans, le natif d’Armentières sait qu’il marque des points. Mais il garde la tête sur les épaules : « Certains font 60 minutes sans réussir à peser sur le match, d’autres font 20 minutes en réussissant à être décisif, c’est ce que j’ai pu faire. Ça donne beaucoup de confiance en soi, et c’est un peu ce qui me manquait la saison dernière, la niaque, la détermination. »

Venu volontairement prendre du poil de la bête à Strasbourg, le réservé Martin Terrier sent qu’il franchit un palier. Mais il veut s’attaquer à de plus grosses proies. En sortant de son territoire, de son cocon. Très entouré par sa famille, ce polyvalent attaquant compte revenir à Lille « avec un statut différent l’année prochaine. » Avec du temps de jeu et de l’expérience. Et de belles stats.

Titularisé deux fois en cinq matches disputés avec Strasbourg où il est prêté un an, Martin Terrier a marqué un but décisif en fin de match à Dijon (1-1).
Titularisé deux fois en cinq matches disputés avec Strasbourg où il est prêté un an, Martin Terrier a marqué un but décisif en fin de match à Dijon (1-1). - Patrick Hertzog / AFP.

Un talent connu et attendu dans son club de cœur

« C’est un garçon qui n’aime pas se mettre en avant, mais qui devrait prendre encore plus d’initiatives au vu de ses qualités, prolonge le coach du Racing Thierry Laurey. J’espère qu’il montera encore en régime dans notre animation offensive et son efficacité. » Buteur non moins altruiste depuis son plus jeune âge, Martin Terrier dispose d’un talent connu et attendu dans le Nord.

Directeur du centre de formation du Losc, Jean-Michel Vandamme le voit très complet : « Après sa détection, mon père, qui l’a entraîné en poussin, m’a vite dit qu’il avait un “petit phénomène”, avec de sacrées capacités techniques et un sens du jeu, déjà. Il voyait tout plus vite que les autres. » Un potentiel à forger, le temps que sa personnalité ne se forme.

« Sa force, c’est de se retrouver au bon endroit au bon moment, et de faire les bons choix pour anticiper dans les 16 mètres, avec une capacité à se mettre facilement en position de frappe », embraye Thierry Laurey. Adroit face au but, Martin Terrier cherche plus d’impact, dans le jeu ou défensivement : « Même si en ce moment ça marche bien, j’ai encore beaucoup de choses à travailler. »

Jeune international des moins de 20 ans en bleu, Martin Terrier sera joueur du RCSA jusqu'en mai.
Jeune international des moins de 20 ans en bleu, Martin Terrier sera joueur du RCSA jusqu'en mai. - B. Poussard / 20 Minutes.

Un gros potentiel sur le chemin de la titularisation

Rien que pour s’imposer en titulaire, ce qu’il a connu à Guingamp – où il a trouvé un poteau – et Monaco avec le Racing. « Il doit encore durcir son jeu ou bosser sa protection de balle, mais il en a encore plein sous la pédale », complète Jean-Michel Vandamme, confiant. Alors que Strasbourg promet de lui donner du temps de jeu, pourrait-il justement débuter contre Marseille, dimanche (21h) ? Probable indice de coach Laurey :

Quand on sent le potentiel, il faut arriver à les libérer – comme avec Baptiste [Guillaume] – mais il peut nous apporter pas mal avec sa qualité technique au-dessus de la moyenne. Parce qu’aujourd’hui, nos intentions sont bonnes, mais on pêche beaucoup par déchet technique. Sans ça, on serait bien mieux classés.

>> A lire aussi : Les images du match nul entre Dijon et Strasbourg (1-1)

En soutien du 9, sur un côté ou même en pointe, reste enfin à savoir où Martin Terrier débuterait, dans le schéma strasbourgeois toujours en tâtonnant. Désormais plutôt en plein épanouissement selon le vestiaire alsacien, l’attaquant a surtout faim, même loin de son club de toujours : « Remplaçant ou titulaire, tu dois être décisif. » Et c’est ce que ce jeune renard veut avant tout.