VIDEO. NFL: Les joueurs de foot US prévoient une immense protestation contre Donald Trump dimanche

FOOT US Ils répondent aux insultes du président américain, qui a traité de «fils de pute» les joueurs qui s'agenouillent pendant l'hymne... 

B.V.

— 

Les joueurs des 49ers de San Francisco, Eli Harold, Colin Kaepernick et Eric Reid protestent pendant l'hyme américain, le 25 septembre 2016.
Les joueurs des 49ers de San Francisco, Eli Harold, Colin Kaepernick et Eric Reid protestent pendant l'hyme américain, le 25 septembre 2016. — T.WARREN/AP/SIPA

La guerre est déclarée entre les sportifs américains et leur président. Au lendemain des déclarations hallucinantes de Donald Trump sur ces «fils de pute» qui s'agenouillent pendant l'hymne - pour protester face aux violences raciales envers le peuple afro-américain - et qui devraient être «virés» de la NFL, le championnat de football américain, une grande réaction est prévue. Surtout que Trump en a rajouté en annulant l'invitation du basketteur Stephen Curry à la Maison-Blanche, champion avec les Warriors, comme la tradition le veut.

>> A lire aussi : NBA: «Pauvre tocard», LeBron James clashe Donald Trump avec violence sur Twitter

Bref, ce dimanche, jour sacré du football américain, de nombreux joueurs noirs ont prévu de protester pendant les hymnes. Selon plusieurs médias américains, des centaines vont s'agenouiller durant tous les matchs de la journée, créant sans doute une polémique d'ampleur nationale. Si beaucoup ont peur des menaces d'amendes et de suspension pouvant en découler, il semble que les derniers propos de Donald Trump les ont convaincu de faire front face au président américain.

Richard Sherman, célèbre défenseur de Seattle, a ainsi pris la parole. « C'est fou de voir que le président condamne nos protestations silencieuses conte l'injustice, l'intolérance et le racisme qui empoisonnent notre pays. De voir que nos joueurs qui luttent pour une Amérique meilleure sont vus comme des radicaux. »

Après les évenements de Charlottesville, la tension raciale est montée d'un cran aux Etats-Unis, particulièrement après le comportement du président américain. Plusieurs franchises ont ainsi décidé de défendre publiquement, par communiqué, la liberté d'expression de leurs joueurs. 

Voici l'exemple des Seattle Seahawks: « Nous respectons totalement le droit de nos joueurs de jouïr de leur liberté d'expression et de protestation pacifique pour lutter contre le racisme et les divisions de notre pays. Nos joueurs respectent entièrement les militaires et les veterans de l'armée. En revanche, ils passent que ces problèmes doivent être mis sur le devant de la scène. » 

Averti du mouvement à venir des joueurs, Donald Trump a répondu par l'agressivité sur Twitter. « Si les fans de foot américain ne vont plus aux matchs jusqu'à ce que les joueurs arrêtent de manquer de respect à notre drapeau, vous allez voir du changement rapidement. Virez-les ou suspendez-les ! »