C'est l'heure du BIM: Rentrée de Macron, tempête Harvey et raclée de l’OM

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.
Le chef de l'Etat réunit lundi matin à l'Elysée son gouvernement au grand complet.
Le chef de l'Etat réunit lundi matin à l'Elysée son gouvernement au grand complet. — Bertrand GUAY / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Macron fait sa rentrée dans un climat difficile

Après un été en chute libre dans les sondages, Emmanuel Macron devait attendre cette rentrée avec impatience. Le chef de l'Etat réunit lundi matin à l'Elysée son gouvernement au grand complet pour affronter une rentrée sous tension, avec la présentation dès jeudi des très décriées ordonnances réformant le droit du travail. «L'entrée dans l'atmosphère est difficile pour Jupiter», selon le mot d'Olivier Faure (PS), président du groupe Nouvelle gauche à l'Assemblée. Le chef de l'Etat accuse de nouveau une très nette chute de sa cote de popularité, avec 40% de personnes satisfaites dans un sondage publié dimanche. Soit 22 points de baisse depuis son élection.

Tempête Harvey: «L'étendue et l'intensité de ces chutes de pluie vont au-delà de ce qu'on a jamais vu»

Houston se préparait dimanche soir à affronter sa deuxième nuit sous des trombes d'eau, isolée par des inondations «sans précédent» provoquées par la tempête Harvey. L'impact de la tempête de catégorie 4 sur une échelle de 5, qui provoque des inondations catastrophiques dans l'est du Texas et dans la plus grande ville de l'Etat, est le pire «jamais vu», a estimé dimanche la météorologie fédérale américaine.

Monaco-Marseille: Le bus a fini à la fourrière... Un OM ultra défensif ultra humilié par l'ASM (6-1)

Après la triple confrontation de la saison dernière, on pensait que le tarif, pour l'OM, c'était quatre buts, face à Monaco. Prévisions optimistes : Marseille a pris encore plus cher que la saison dernière, ce dimanche soir, à Louis-II. 6-1, donc, une branlée (appelons les choses par leurs noms) qui s'est dessinée dès la première minute de la rencontre...