«Le Barça essaye de faire pipi plus loin que Paris», un avocat réagit à la plainte contre Neymar

FOOTBALL Le FC Barcelone a expliqué dans un communiqué qu’il avait porté plainte contre Neymar…

Propos recueillis par Aymeric Le Gall

— 

Neymar pendant l'échauffement face à Guingamp
Neymar pendant l'échauffement face à Guingamp — AFP
  • Le FC Barcelone a porté plainte contre Neymar.
  • Le club lui réclame 8,5 millions d’euros dans le cadre d’une prime à la fidélité que le joueur brésilien n’a pas respectée.
  • Le joueur a quitté le FC Barcelone pour signer au PSG début août pour 222 millions d’euros.

Après la publication par le FC Barcelone d’un communiqué de presse expliquant qu’il avait porté plainte contre Neymar, lui réclamant 8,5 millions d’euros dans le cadre d’une prime à la fidélité que le joueur brésilien n’a pas respectée en signant cet été au PSG, nous avons contacté Me Thierry Granturco, avocat en droit du sport, pour avoir son avis sur ce nouvel épisode du feuilleton Neymar.

>> A lire aussi : VIDEO. Mercato: Le Barça a déposé plainte contre Neymar et lui réclame au moins 8,5 millions d'euros

Sur le papier, la réclamation du Barça paraît légitime, mais ce qui nous interroge ici, c’est la manière de fonctionner du club catalan. Etrangement, cette plainte survient quelques heures seulement après que Neymar a lourdement critiqué l’équipe dirigeante du FC Barcelone.

Et s’ils affirment que cette plainte n’a rien à voir là-dedans, ils n’ont pourtant pas pu s’empêcher d’y faire allusion dans le fameux communiqué : « Cette défense s’exercera en suivant toujours les procédures établies devant les instances compétentes et sans entrer, à aucun moment, dans des débats dialectiques avec le joueur. »

Que vous inspire ce communiqué de presse du Barça ?

C’est la continuité de ce qu’a été ce long transfert. Le PSG a arraché Neymar au Barça via le paiement en trois bandes d’une clause résolutoire. En faisant ça, ils ne sont pas assis autour d’une table pour négocier avec le Barça directement. Or, dans le cadre d’un transfert classique, avec des négociations ouvertes entre deux clubs, des primes de fidélité sont mises sur la table, le club vendeur explique à l’acheteur qu’une prime de fidélité a été payée et qu’elle n’a donc plus d’objet si la fidélité est rompue et que le joueur s’en va. Dans ces cas-là, le club vendeur demande à l’autre de l’indemniser en conséquence. Or, ce genre de discussions n’apparaît normalement jamais dans les médias parce qu’on se retrouve avec un prix global de transfert qui inclut déjà ce genre de montants.

Là, l’employeur, le Barça, dit à son employé 'écoute on t’a payé une prime pour que tu restes chez nous x d’années et tu pars avant même que la première année soit commencée, donc tu nous en dois le remboursement.' La demande est donc légitime, elle est probablement juridiquement fondée, mais comme on est dans une situation exceptionnelle, on se retrouve avec un communiqué du Barça qui est un peu agressif.

Sur le papier le Barça est dans son droit, mais c’est la manière de faire qui fait un peu cour de récré…

Oui, c’est ça. On aurait pu imaginer que la demande soit faite en privé, mais pas dans ces conditions-là. Et au même titre que le PSG n’a pas eu à discuter avec le Barça le transfert de Neymar, on voit le Barça qui essaye de faire pipi plus loin que Paris et réagit par communiqué de presse. Voilà, du début à la fin de ce dossier, ça n’aura pas été une discussion de gentlemen. Ce n’est pas du tout élégant. Mais encore une fois, leur demande me semble légitime mais c’est la manière de faire qui interroge.

Voilà, publier un communiqué de presse pour avertir le monde entier que Neymar leur doit 8,5 millions et que s’il ne paye pas ils vont aller les demander au PSG, pfff… (il souffle). On n’est plus en Ligue des champions, on est en CFA. C’était bien beau pour les dirigeants barcelonais de monter sur leurs grands chevaux pour clamer que les manières des Parisiens n’étaient pas acceptables, mais alors là, ce communiqué de presse… Je n’ai jamais vu ça.